Smiley face

Partagez | 
 

 Combler le fossé générationnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Combler le fossé générationnel   Ven 9 Sep - 12:07



Autarcie


Feat Ran

Le soleil s’était levé comme tous les autres jours ce matin-là. Comme si de rien n’était. Un évènement si « normal » qu’il semblait presque narguer Bae, désormais coincé sur cette île. Aucune connexion avec l’extérieur, aucun moyen de savoir comment allaient ses proches, aucun moyen de savoir s’il savait où il se trouvait. Tout cela était si désagréable, si anxiogène qu’il ne s’était pas tant lié que cela aux autres habitants de l’île. Il avait passé son temps à ruminer dans son coin, admirer la mer à travers les arcs électriques des piliers qui entourent l’île. Le changement climatique aussi l’affectait beaucoup, lui qui était habitué à l’air frais de son arrière-pays se retrouvait assaillit par le soleil du pacifique.

Tout cela était ridicule.

Il n’avait même pas touché au matériel mis à sa disposition depuis son arrivé sur l’île, c’est dire si ça n’allait pas. Il marchait, l’air morne, les poings serrés dans le dos. Si cela devait présenter une vertu, il découvrait son nouveau cadre de vie, ce qui était plutôt une bonne chose. Ce jour-là en particulier, il avait décidé de ne rien faire. De ne pas partir pour une de ses longues marches dont il avait le secret. Il était resté dans la résidence universitaire toute la matinée dans sa chambre, il ne savait même pas qui dormait avec lui. De toute manière, le fossé générationnel qui le séparait de la majorité des habitants de l’île faisait de lui un exclu, plus qu’il ne s’excluait lui-même. Il fallait bien avouer que les jeunes avaient la bonne part ici, après tout, c’était une « bonne chose » qu’ils fussent les meilleurs.

Ou pas. Cette « expérience sociale » ressemblait à une énorme mascarade et faire ainsi vivre tant de jeunes en autarcie ne présageait rien de bon. Enfin, il pensait certainement ça à cause du mal que lui faisait cette séparation avec sa famille, il n’était jamais bon de sortir une antiquité de son étagère.

Il avait par la suite passé quelques dizaines de minutes au réfectoire afin de se sustenter un minimum. Il était certes affaibli psychologiquement, mais il n’était pas encore prêt à se laisser dépérir, pour le moment, il voulait comprendre. Les questions se bousculaient dans son esprit sur la manière d’approcher les choses. Devait-il jouer le jeu et exercer son art dans un contexte si désagréable ? Devait-il plutôt faire sa route seule ou se lier aux autres habitants de l’île ? Que devait-il retenir de cette histoire d’équipe ? Il regarda quelques instants son fameux téléphone contenant tous ses « secrets », mais qu’avait-il à cacher ? Rien, la réponse était si claire dans son esprit.

Il avait ensuite basculé vers la cour de la résidence universitaire. Il avait réussi à se trouver un endroit calme, un lieu reculé ou les autres habitants de la résidence ne venaient pas souvent. La tranquillité. C’est quelque chose qu’il avait trouvé avec sa femme en quittant la ville, mais qu’il avait perdue avec l’effervescence de l’île. Il se trouvait donc assis sur un banc de pierre légèrement humide, à l’ombre d’une haie qui définissait la fin de la cour. Au loin, il pouvait voir les espaces plus peuplés avec les nombreux « meilleurs » qui tentaient de vivre une vie presque normale. Il se demandait si ces jeunes étaient vraiment « heureux » de leur nouvelle situation, peut-être… Après tout cela pouvait être appréciable.

Il n’y avait pas de contrainte à l’exercice de leur « spécialité », de quoi vivre sans difficulté et ceux qui se pensaient supérieur au reste des hommes se retrouvaient uniquement en compagnie d’autres « meilleurs ». Oui, Bae pouvait totalement comprendre en quoi cela put être appréciable. Mais cela ne le séduisait pas. Pas le moins du monde d’ailleurs.

Bae soupira un peu, finalement décidé à faire un premier pas vers les autres. Lorsqu’il ouvrit les yeux en se relevant, il se rendit compte qu’une jeune personne s’était approchée de lui. Pourquoi donc ? Il ne savait pas, mais il n’allait pas se mettre sur la défensive pour autant.

« Bonjour, que puis-je faire pour toi ? »

HRp:
 

© code by Lou' sur Epicode

 
Combler le fossé générationnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fossé de Waterloo
» Une soif de rp à combler ^^
» Pour combler le vide de l'ennuie (entre Matthias et Joan)
» Des faiblesses à combler par la Force
» Test opérationnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closed In  :: Dans le Campus
 :: Résidence universitaire :: Cour
-
Sauter vers: