Smiley face

Partagez | 
 

 [EGLISE] — « Forgive me for my sins my Lord… » — ft. Damien Young

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: [EGLISE] — « Forgive me for my sins my Lord… » — ft. Damien Young   Mer 28 Sep - 22:56

Onze minutes et vingt-sept secondes. Si Sasha avait eu une montre, elle aurait pu savoir qu’elle était restée plantée là depuis tout ce temps. Cela lui avait paru tellement plus, du reste, mais elle hésitait encore à franchir le pas, à passer cette porte pour y trouver le réconfort qui, bien des années plus tôt, avait su apaiser ses angoisses et faire taire ses démons.

Croyante. Elle l’était, depuis toute petite, bien qu’elle ne l’ait pas toujours assumé. Elle était complaisante, plutôt, face à ce Dieu qui ne lui inspirait pas grand chose, bien souvent, et de la sérénité, en de très rares occasions. Et pourtant, depuis son arrivée sur cette île, depuis le début de cette étrange expérience, la jeune femme était passée presque tous les jours devant cet édifice qui lui tendait les bras, qui lui murmurait de venir, pour un instant, pour juste une prière, ou juste pour se recueillir.

Elle ne savait plus depuis combien de temps elle ne s’était pas confessée, depuis combien de temps elle ne s’était pas tournée vers ce Dieu qu’elle pensait trop occupé pour se soucier d’elle et de ses réflexions existentielles.

Pourtant, en cette fin de matinée, elle se trouvait là, dressée, figée comme les gargouilles qui veillaient sur ce sanctuaire. Sa main crispée dans sa poche, autour d’un petit quelque chose, Sasha soupesait le pour et le contre, bien consciente que rien ne l’empêchait de faire ce pas en avant, finalement. Rien, non, rien, si ce n’est elle-même.

Finalement, au bout d’une autre poignée de minutes, elle s’avança, peu sûre d’elle et tête baissée, s’attendant presque à être foudroyée sur le seuil de l’église. Mais, quand rien ne se passa, elle se dirigea directement vers le fond, près de l’autel, là où le confessionnal prenait généralement place. La petite porte de bois ouverte, la légiste s’engouffra dans le petit habitacle, refermant sèchement le pan de bois derrière elle. Elle ne pouvait plus, elle ne devait plus faire marche arrière.

Sortant enfin la main de sa poche, l’on pouvait enfin deviner ce à quoi elle s’agrippait presque comme si sa vie en dépendait : son chapelet, petit, enfilé de fines perles d’ambre et surmonté d’une croix en argent. Vieux cadeau de son parrain qu’elle ne quittait jamais, ou presque. Presque, parce que lorsqu’elle laissait ses déviances prendre le dessus… Non. Non, il n’était pas encore l’heure de parler de ça. Il serait temps bien assez vite, de toute façon…

Se signant en silence, elle inspira longuement.

« Pardonnez-moi mon père car j’ai péché. »

Voilà. La bombe était jetée. Elle se doutait bien que le prêtre devait en entendre pas mal, des confessions, mais elle se demandait s’il avait déjà eu affaire à quelque chose d’aussi glauque… Elle espérait juste, au fond d’elle, qu’il n’était pas ce genre de prêtes à juger aveuglément et à condamner, sans prendre la peine d’écouter.
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [EGLISE] — « Forgive me for my sins my Lord… » — ft. Damien Young   Lun 3 Oct - 21:38

Sasha & Damien

Forgive me my Lord for my sins

Le froid, la fatigue, et la douleur ne le gênaient pas tant que ça. Damien avait l'habitude de prier à longueur de temps, et ce n'était pas un léger courant d'air désagréable qui allait l'arrêter dans ses méditations internes. Au fond, il parvenait même à oublier ce qui le gênait, séparant corps et esprit et se concentrant uniquement sur ce qui avait de l'intérêt.

A cette heure-ci, jamais grande monde. En fait, jamais personne pour ainsi dire. Damien savait à quelle heure il se devait d'être présent pour accueillir d'éventuel visiteur en quête de vérité spirituelle. Il connaissait aussi son emploi du temps par cœur. Mais il y avait toujours des heures creuses où la prière semblait être la meilleure occupation à avoir.

Pourtant –ce qui ne manqua pas de le surprendre- il entendit quelques pas qui se faisaient entendre. Il ne releva néanmoins pas à tête de suite car il fallait toujours laisser un peu de temps.

Ce fut quelques brèves minutes après qu'il se leva enfin et mit fin à sa méditation. Pourtant, il regretta cette attente, car l'inconnu semblait déjà parti ? Un bref coup d'œil dans l'édifice lui indiqua que non, la personne était toujours là, installée dans le confessionnal. Intrigué, il ne posa pas plus de question. Il savait que certaines personnes avaient leur raison. La crainte, la honte, … Quelle qu'elle soit, cela n'importait pas.

Il prit sa place habituelle, et laissa l'inconnu s'exprimer. Une voix féminine, apparemment.

Etait-ce de l'inquiétude, de la peur ou de la honte qui tentait sa voix ? Difficile à dire, mais ce passage semblait être une épreuve pour elle. Doucement, il l'invita à s'exprimer.

-"Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis". Tout en gardant ces principes en tête, je t'invite à t'exprimer.

Jamais Damien ne se permettrait de juger quelqu'un. Si cette personne est venue ici, c'est déjà qu'elle a quelque chose à se reprocher. Aussi sombre que les aveux de la jeune femme puissent être, il sait qu'il ne jugera pas. Son expérience l'avait endurci, et il en avait vu défiler. Entre les personnes se reprochant le moindre écart, les gamins forcés par leurs parents, et quelques cas plus extrêmes, il se doit d'être préparé à toutes éventualités.

-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [EGLISE] — « Forgive me for my sins my Lord… » — ft. Damien Young   Lun 3 Oct - 23:16

Elle avait entendu le prêtre prendre place, juste à côté d’elle. Cela lui avait glacé le sang, autant que cela l’avait réconfortée. Mais, cela durerait-il ? Comment pourrait-il ne pas la blâmer ou la condamner, après ce qu’elle s’apprêtait à dire ? Elle espérait presque qu’un fou, qu’un psychopathe puisse lui avoir confesser ses meurtres ou ses déviances, autrement plus atroces que les siennes. Elle fermait les yeux, pinçant l’arrête de son nez entre son pouce et son index, juste assez fort pour y laisser la marque de ses ongles. Oui. Se faire mal. Ça l’aiderait à ne pas fuir, à ne pas se mettre à hurler ou à pleurer de honte.

« J’espère que vous penserez toujours cela, mon père, quand j’en aurai fini. »

Elle lâcha un rire nerveux et ironique à la fois. Elle jouait avec les perles d’ambre de son chapelet, se contentant seulement de les compter, pour l’instant. Elle finit par enfoncer la croix dans sa paume; tant elle la serrait fort.

« La mort me fascine. » — elle toussait, encore gênée par ce qu’elle n’était peut-être pas tout à fait prête à avouer. — « Enfin… Pas dans le sens du commun des mortels, je suppose… »

Elle soupirait, fermant de nouveau les yeux. Elle sentait une migraine pointer le bout de son nez. Et putain, elle serait violente. Elle aurait aimé prendre ses jambes à son cou, mais l’oeuf commençait son éclosion. Elle inspira, longuement, à plein poumon, alors que ses mains se tordaient. Elle hésitait, elle tournait en rond dans sa tête trop pleine de honte. Elle pouvait encore mentir, non ? Trouver un truc bidon à lui raconter, pour ne pas être venue pour rien, ou pour faire semblant, prétendre qu’elle pouvait avoir la conscience tranquille, pour un temps. Mais non… Non. Elle ne pouvait pas reculer, elle se l’interdisait. Elle n’était pas venue jusqu’ici pour rien, ou pour alourdir son paquetage de péchés. Entrer dans la maison du seigneur pour pécher encore, ah bah oui, ce devait être une grande première !

« J’aime les morts… » — Elle inspirait et sa voix, son souffle tremblait sous la pression. — « Non. Non, c’est pas tout à fait vrai, je ne… Je ne… J’allais dire que je ne fait rien de répréhensible avec les cadavres, mais, même ça, c’est… Inexact. »

Elle passa ses mains sur son jeans, effaçant son angoisse, effaçant leur moiteur dans la pénombre du confessionnal. Les larmes lui montaient aux yeux, tant elle avait honte et tant elle s’en voulait, d’être aussi déviante.

« Je travaille… » — elle s’interrompit assez tôt pour ne pas tout lui dire, pour ne pas qu’il la retrouve un jour, peut-être. — « Dans un lieu où je cotais les morts tous les jours. Je les étudie, si on peut dire… Et je… Je les sculpte. Les cadavres, je trouve ça artistiquement beaux… Voilà, c’est ça. Je les trouve beaux. »

Elle soupira, ressentant presque un poids se soustraire de ses épaules. Elle avait fait la moitié du chemin, elle avait avoué le plus avouable de l’inavouable. Elle s’attendait presque à se faire mettre à la porte à coups de pieds au cul, mais au moins… Au moins, elle en avait parlé à quelqu’un.
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [EGLISE] — « Forgive me for my sins my Lord… » — ft. Damien Young   Dim 30 Oct - 0:21

Sasha & Damien

Forgive me my Lord for my sins

Elle avait peur, il le sentait bien. Pourtant, Damien s'interdisait de juger qui que ce soit, même s'il espérait au fond qu'elle en rajoute un peu. Cela arrive souvent, surtout chez les personnes très croyantes. La moindre petite erreur se transforme en blasphème. Pour ainsi dire, il a eu le droit à une femme en larme car elle avait cueilli une pomme sur un arbre dans le jardin d'un inconnu.

Cependant, lorsqu'elle commença à parler de la mort, Damien du bien avouer qu'il commençait à avoir peur. Il a déjà été confronté à ce genre de cas, mais ce n'était jamais facile. La loi l'obligeait à briser le serment de confidentialité, après tout. Et un meurtre n'était jamais quelque chose de facile à aborder …

Mais elle continua, et la chose pris une tournure des plus inattendu.

… Au moins, il n'avait à faire ni à une psychopathe, ni à une nécrophile, et d'un côté, c'était plaisant à savoir. Il la laissa tranquillement terminer avant de reprendre lui-même la parole, d'une manière très calme. Il avait besoin d'être calme. C'était quelque chose d'assez inné chez lui, surtout dans des moments comme celui-ci. Se confesser provoque souvent de la honte chez les gens, aucun besoin d'accentuer ce malaise.

-Déjà … Tu as fait preuve d'un grand courage.

Il prit une légère inspiration.

-Tu sais, même si tes actes peuvent être qualifiés d'étranges, ils ne sont pas ce qu'il y a de plus répréhensibles.

Damien croisa les jambes, et commença à réfléchir sérieusement. Il ne devait en aucun cas la faire sentir coupable, mais il devait chercher à comprendre ce qu'elle ressentait. Doucement, il tenta de soutirer quelques informations non pas sur ses actes mais sur son ressenti.

-Mais avant tout … J'aimerais juste savoir une chose. Comment te sens-tu, par rapport à ce que tu peux faire ? Pas sur le coup, mais disons … Dans la vie de tous les jours. Vu que tu es venue jusqu'ici, j'imagine qu'une sorte de … De culpabilité pouvait se faire ressentir ?

Il n'y avait aucun ton accusateur ou même agressif dans sa voie. Juste une teinte de compréhension. Et encore. Il ne cherchait pas à comprendre pourquoi elle faisait cela, mais comment elle se sentait par rapport à ça.

-Au fond de toi-même, penses-tu vraiment avoir péché ?

Contenu sponsorisé
-










MessageSujet: Re: [EGLISE] — « Forgive me for my sins my Lord… » — ft. Damien Young   

 
[EGLISE] — « Forgive me for my sins my Lord… » — ft. Damien Young
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
» 05. Black Sins and White Vertus...
» Voie de l'Eglise
» Communiqués de l'Eglise de la Lumière
» Les personnalités de l'Eglise d'Altamira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closed In  :: Dans le Campus
 :: La ville :: Eglise
-
Sauter vers: