Smiley face

Partagez | 
 

 Hoshit où suis je ? D8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Hoshit où suis je ? D8   Dim 11 Sep - 21:15

Hoshit où suis je ? D8
Hosex Latex Durex //pan//
" Alexia !
- Oui ?
- Cela te dirait... que l'on...
- Accouche ! Tu sais bien que tu peux tout me dire, je suis quelqu'un de très ouverte !
- ... Oh ça, je n'en doute pas.
- ... Pas dans ce sens-là !
- Je sais, je te taquine.
- tss...
- Alex, je veux être celle qui prend soin de toi, celle qui te fera...
- En gros, tu veux que l'on soit ensemble?
- Oui..."

Alexia la prit dans ses bras avant de l'embrasser langoureusement, elle était vraiment heureuse avec elle. Mais tout d'un coup tout ce qu'il y avait autour d'elle disparut laissant place au noir complet. Elle ne voyait plus rien, à part sa blonde qui se trouver coller contre elle. Celle-ci n'était pas perdre son sang-froid de ce qui venait de se passer, seule Alex se posait des questions. Finalement, sa partenaire recula un peu d'elle et commença à changer totalement, à sourire. Un sourire qu'Alex n'appréciait guère, ne voir pas du tout. Elle tendit le bras vers elle en se demandant ce qui se passait. La blonde changea d'apparence, plusieurs traces se dessinèrent sur tout son corps, qui étaient à présent nues. Alexia ne comprenait vraiment pas ce qui se passait, pour une fois elle était paumée. La jeune femme en face d'elle commença à disparaître comme si elle commençait à devenir un fantôme, une des peurs d'Alex. Alexia tomba par terre, terrifier, ne pouvant plus bouger. Le fantôme commença à s'approcher d'Alexia, celle-ci lui gueula presque de ne pas s'approcher. Or elle ne l'écouta pas et était maintenant près de son visage, une main près du coeur d'Alex. Elle sentait un frisson la parcourir, pas comme ceux qu'elle avait l'habitude de ressentir, celui-ci était totalement différent, tout le contraire. Elle vient murmurer à son oreille lâchant quelque rire démoniaque de temps en temps.

" Tout est ta faute, si tu avais été là, je ne serais peut-être pas morte, tu fais une mauvaise petite amie, une mauvaise fiancée. Tu mérites de mourir. Et je vais me faire un plaisir d'accomplir cette tâche !"

La jeune blonde commença à entre sa main pour venir arracher le coeur de la jeune guitariste, qui poussa un crie.


Elle finit par se réveiller en sursaut. Elle était assise sur un lit dans une pièce qui avait l'air d'être une chambre. Elle posa ses mains sur son visage avant de soupirer. Elle n'arrête pas de repenser à elle. Elle se demandait ce qu'elle advenait depuis leur séparation. Elle entendit du bruit et dirigea son regardé vers celui-ci, étant sur ses gardes. Elle regarda autour d'elle, elle ne connaissait pas du tout l'endroit. Se demandant bien où elle pouvait être, elle vit une jeune femme non loin d'elle. Visage inconnu, lieux inconnue...  Elle s'empressa de toucher sa poitrine, elle sentait toujours son coeur battre. Elle retira de sa tête le fait qu'elle était peut-être morte ou à l'hôpital. Elle ouvrit la bouche pour venir sentir quelques mots dans un ton froid et assez bas vers la fille.

" Je suis ou là?"
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Dim 11 Sep - 22:13



Ne pas perdre son calme


C’était un matin. De ceux qui font les oiseaux s’éveiller gaiement, piaillant entre les branches, transportant de nombreuses et délicates brindilles pour leurs nids. Parmi eux, celui au plumage de jais et à la gorge rouge fraise se dirigeait difficilement vers ses amis. Son aile prenait une forme des plus étranges, comme tordue. Il ne lui faudrait pas longtemps pour rester la, bloqué, abandonné par tous ses camarades volatiles. Hoshi fixait cet oiseau, elle se sentait étrangement comme lui ; seule et confronté à une triste destinée. Assise en tailleur sur un lit, face à la fenêtre, la jeune femme n’avait qu’un seul regard sur cette étrange chambre ou elle s’était réveillée quelques heures plus tôt, en pleine nuit ; celui de la colère.
Tout s’était passé très vite lorsqu’elle avait décidé de fuguer du camp. Il était aux alentours d’une heure du matin quand elle avait embrassé une dernière fois son seul et unique compagnon masculin. Il lui avait souri franchement et malgré la peine évidente qui se lisait sur son visage, il savait qu’elle devait rejoindre le Japon pour retrouver sa sœur et lui expliquer. Lui expliquer pourquoi cette jeune fille avait été tuée. Elle avait franchis de hautes herbes dans la campagne anglaise, s’éloignant le plus possible de son régiment, pataugeant dans des marais boueux, cavalant sous de nombreux hêtres peu rassurants. Et alors qu’elle se sentait atteindre son objectif d’enfin sortir de la zone militaire : le noir.
Et puis elle se réveilla la.
Dans un boxer blanc rayé de rose, torse nu. Malgré la noirceur évidente, son premier réflexe fut d’attraper le morceau de tissu qui était à ses pieds et de s’en vêtir. Maintenant que les premiers rayons du soleil déchiraient le ciel nuageux, la blonde distingua le motif rosé de tête de mouton surplombée d’une sorte de crinière canine. C’était d’extrêmement mauvais gout. La blonde grogna quelque peu puis elle remarqua une autre femme, pour une raison inconnue, elle portait un bas semblable à celui d’Hoshi, au détail près que le sien était bleu. La femme était magnifique, mais inconnue. Et la blonde bien que naturellement timide, n’allait clairement pas laisser passer sa chance de pouvoir prendre l’avantage sur l’endormie qui se mit à geindre assez vite dans son sommeil.
Mais en soit, Hoshi était déjà une arme humaine, elle n’aurait pas besoin de chercher un couteau ou une arme blanche de ce style. Rien qu’être ici la dérangeait au plus haut point et elle n’avait même pas essayé de sortir, par peur de découvrir autre chose de plus choquant. Puis la femme se réveilla, en sursaut même. Hoshi haussa un sourcil, las, et reporta son regard sur l’oiseau estropié. Il gazouillait péniblement afin d’attirer l’attention de ses pairs, mais rien à faire, il semblait se fatiguer à la tâche. Bientôt, il mourrait. Seul.

-Je suis où là ?

Voila, le silence était maintenant, véritablement, déchiré. La blonde jeta un dernier regard au petit infirme et ferma les yeux un instant. Bien, elle ne serait pas seule au moins. Elle prit un ton égal, froid, blasé mais sa timidité ne disparut pas de ses termes.

-Ah… Bienvenue dans ta prison…

Elle se tourna petit à petit, lentement et fini par plonger son regard dans celui de la nouvelle éveillée. Malgré leurs situations précaires, la blonde fut véritablement frappée par la beauté de l’inconnue. Elle-même qui n’avait pas pris soin de ré-attacher ses cheveux en nattes. Puis, elle rougit brièvement, le visage tout de même fermé et limé d’une colère naissante.

-Non… C’est une blague bien sur, tu peux sortir par la porte… Enfin je crois… Je n’ai pas essayé…

Puis elle s’emporta brusquement, envoyant son poing de toutes ses forces dans la vitre, qui vola en éclat. Répartissant sur la blonde de nombreux déchets de verres, la plus part imbibés de sang. Car oui, jusqu’à preuve du contraire, exploser une vitre avec son poing ne fait pas quelqu’un s’en sortir indemne. La blonde jura, elle avait perdu son calme après ces trois heures de méditations sur sa condition. Pourquoi ce genre de choses devait-elle lui arriver ? Qu’est ce qu’elle avait encore fait au monde ? Elle descendit de son perchoir, tenant son poing ensanglanté enroulé dans son débardeur « Lammy » et commença à enlever chaque morceau un à un.

-Je… suis désolée. Ca fait quelques heures que je me pose la même question que toi et ça m’a fait disjoncter… J’ai pas l’habitude de… Je.. (La blonde rougit de honte, ou de gêne, quoi qu’il en soit, son visage devint si rouge qu’il était possible de le voir même en étant un aveugle farouche.) Je t’ai entendu geindre pendant ton sommeil, tu faisais un cauchemar ?

Codage par Kuroki sur Epicode !
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Lun 12 Sep - 17:58

Hoshit où suis je ? D8
Hosex Latex Durex //pan//
Alex regarda autour d'elle, chaque recoin était inspecté par ses yeux, elle aperçut qu'au moins Hayden était là, poser contre le mur dans son étui. Elle était un peu rassurée de voir qu'elle l'avait suivi. D'ailleurs, elle se demandait toujours comment elle était arrivée ici. Elle ne se souvient de rien, même pas ce qu'elle avait fait auparavant. Elle regarda un moment la jeune femme qui se trouver assise près de la fenêtre avant de tirer une de ces tronches. Elle en prison? Elle se gratta la tête essayant de comprendre le pourquoi. Non, parce que pour une prison, elle était assez bien quand on s'est à quoi ressemblent les vrais. Mais pourquoi il aurait autorisé celui-ci à avoir sa... Alex resta un moment bouche bée avant de serrer un peu son poing, elle n'avait pas trop aimé la blague.Et elle n'allait pas se gêner pour lui montrer qu'il ne faut pas rire sur certaines choses avec elle, surtout quand on a une perte de mémoire.

"- Ahah ahah.... c'était très drôle..."

Alex regarda vers la porte avant de se lever, allant fouiller un peu partout. Elle vit en plus de cela, quelques valises non loin de sa guitare. Elle s'adossa contre un des lits avant de fixer la jeune demoiselle.

"- Pourquoi n'es-tu pas sortie? Non, parce que perso, là j'ai qu'une hâte partir et aller engueuler, je ne sais pas qui pour m'avoir emmené ici!"

Elle allait partir, main vers la poignée de la porte quand elle entendit un bruit de verre, ce casser. Elle tourna sa tête vers la jeune fille qui avait la main en sang... Au fond d'elle, elle pensa qu'elle était folle, mais elle n'allait pas la juger sans la connaître, ce n'est pas son stylé. Heureusement que la vue du sang, ne lui faisait rien, imaginer la scène sinon, entre une qui est en sang et l'autre qui est dans les pommes... Elle alla ouvrir sa valise avant de sortir une trousse de soin, elle en avait toujours un peu l'endroit ou elle allait. Elle alla vers elle avant de venir la prendre dans ses bras pour éviter qu'elle ne marche sur les bouts de verre par terre, elle en avait assez dans sa main. Elle évita chaque bout avant de venir poser la jeune demoiselle sur le lit. Elle ouvrit sa trousse cherchant de quoi nettoyer la blessure. Si elle ne voulait pas faire guitariste, elle aurait fait une bonne infirmière.

"- Ce n'est pas grave va, mais éviter de frapper une fenêtre… Frappe quelque chose de moue la prochaine fois où fait autre chose, généralement, pour me calmer, je joue de la guitare, cela m’apaise."

Alex sortie des gants en latex, une pince, du coton et un peu d'alcool. Elle enfila les gants avant de venir prendre la main de la demoiselle. Elle inspecta celle-ci pour voir s'il n'y avait pas de tout petit débris qui pouvait aggraver la cicatrisation. Elle en retira quelqu'un avant de venir imbiber le coton d'alcool.

"- Cela risque de piquer un peu."

Elle commença à nettoyer chaque plaie avant de sortir des strips. De petite bande que l'on met pour refermer une plaie sans à avoir à recoudre ou à utiliser des agrafes. Elle vient ensuite enrouler sa main dans un bandage ou cas où cela s'ouvrirait, cela évitera de mettre du sang partout. Elle ferme sa boîte et la posa sur la table de nuit avant de venir embrasser la joue de la jeune demoiselle, comme si a félicité un enfant d'avoir été sage pendant qu'on le soigne. Elle se releva et alla nettoyer les verres qui était toujours par terre.

"- Tu as du bol, je crois que comme on est dans la chambre, je pourrais vérifier tes blessures. Par contre ... Pour la fenêtre, j'espère que quelqu'un va venir la réparer avant ce soir..."

Elle jeta les bouts de verres à la poubelle ainsi que le coton et les gants et bien évidemment les emballages vides. Alex repensa aussitôt à son cauchemar qu'elle avait fait, il y a quelques minutes auparavant. Elle vient pousser la jeune demoiselle sur le lit avant de venir au-dessus d'elle.

"- Ce ne sont pas tes oignons okay ?! Ne me parle pas de cela."

Lorsqu'il s'agissait de son ex, Alex pouvait devenir méchante, ne voulant en parler à personne et encore moins à une inconnue.
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Lun 12 Sep - 22:44



Ne pas savoir ou nous sommes...




La gêne grondait sur ses joues pales tandis que son visage surpris tentait de dissimuler sa réticence évidente. Sans prévenir, la jeune femme était venue l’attraper pour la déposer sur le lit. Elle savait marcher, merci. Mais au lieu de se braquer contre l’inconnue, Hoshi préféra se taire et se refermer sur elle-même. C’est bon, tout le monde pouvait faire des excès de colère surtout dans un monde inconnu.

- Ce n'est pas grave ça, mais éviter de frapper une fenêtre… Frappe quelque chose de moue la prochaine fois où fait autre chose, généralement, pour me calmer, je joue de la guitare, cela m’apaise.

Une guitariste donc. Hoshi leva les yeux vers l’inconnue, comme blasée. Les filets de sang qui s’échappaient de ses blessures ne l’inquiétaient guère, elle avait déjà reçu des coups plus difficiles étant petite. La blonde partait pour lui répondre qu’elle trouvait plutôt sa quiétude en frappant violemment dans un sac de boxe mais… Elle préféra se retenir de peur que sa nouvelle colocataire ne la juge trop… Agressive.

-Je ne sais pas ou nous sommes… Et je craignais de tomber sur des choses que je ne voulais pas voir dehors. J’espérais que tu te réveilles en ayant la solution. Ce qui n’était pas le cas. Murmura t-elle d’une voix malgré elle, douce et gratifiante.

La femme enfila des gants et se mit à panser la blonde. Elle ne fit pas une remarque mais hocha la tête quand elle la prévint. Cette odeur d’alcool lui rappelait tous ses nombreux combats. Après le match, la femme se vidant de son sang par le nez, la femme dont l’arcade sourcilière était franchement ouverte, la femme qui avait la lèvre déchirée. Toutes ces femmes là s’étaient fait soigner presque instantanément. Et, du haut du ring, le regard perçant, Hoshi les défiait de venir à nouveau l’affronter. Ses yeux semblaient grogner et mordre comme des chiens enragés. Aucune  n’était revenue. Cela lui fit donc très étrange de se faire soigner, c’était l’une des premières fois.
L’inconnue la tira de ses souvenirs en lui embrassant la joue.

Oh mon dieu, pourquoi avait-elle fait ça ? Hoshi ouvrit de grands yeux, son visage reprenant une teinte rougeâtre. Elle se mit à bégayer de façon inaudible et surtout, incompréhensible puis se tut. Pourquoi venait-elle de faire ça ? Elle secoua la tête pour essayer d’oublier la douce sensation des lèvres de l’inconnue sur sa peau, bien qu’alléchée par l’idée de les avoir sur les sien- non pas question ! Stop ! Elle trouvait la noiraude bien suspecte, d’abord elle lui répondait agressivement,  bon très bien, la blague n’avait pas été drôle, puis elle la traitait comme un enfant fragile. Si seulement elle savait qu’Hoshi pouvait la briser en deux avec un seul coup de genoux… Cette pensée la rassura, en espérant que la femme en face d’elle ne soit pas une « Ultimate Indestructible » ou une connerie dans le style.

- Tu as du bol, je crois que comme on est dans la chambre, je pourrais vérifier tes blessures. Par contre ... Pour la fenêtre, j'espère que quelqu'un va venir la réparer avant ce soir...

Hoshi tourna la tête vers les débris qui luisaient à la fois d’un rouge sang mais aussi d’un orange lumineux, le soleil pour sur.

-Quand j’ai veillé cette nuit, j’ai constaté que dehors vivait. Je pense trouver des magasins avant ce soir, je m’en chargerai. Désolée de te laisser nettoyer. Répondit-elle solennellement.

Mais avant qu’elle n’ait le temps de se tourner pour remercier aussi la jeune femme, cette dernière, telle une harpie toute griffe dehors, lui sauta dessus, se mettant à califourchon au dessus d’elle. Elle lui baragouina un « ça ne te regarde pas » qui fit passer Hoshi de surprise à énervée. Sa réaction fut immédiate. Sans laisser le temps à la jeune femme d’imposer son autorité, la blonde utilisa sa main libre pour chasser vivement l’un des bras de la femme prenant appuis sur le lit, provoquant un déséquilibre léger. Léger, mais suffisant pour qu’Hoshi passe pousse la femme en arrière avec ses jambes, inversant les positions. La blonde était maintenant au dessus, le visage fermé, sa main blessée tenant fermement les bras de l’autre. Force physique quand tu nous tiens.
Si ça n’avait pas été dans de telles circonstances, Hoshi aurait surement adoré se retrouver au dessus d’une femme aussi belle.

-Moi aussi je peux te maitriser, ne me sous-estime pas. Cracha t-elle vexée.

Elle desserra sa prise sur la femme avant de soupirer, les sourcils toujours froncés.

-Qu’est ce qui t’arrives au juste ? Tu te comportes comme une crème avec moi alors que j’explose une fenêtre et la seconde d’après tu me sautes dessus comme ci tu voulais m’étrangler de rage. (Puis son ton se radoucit, sa position quoi que tendancieuse la gênait plus ou moins). Désolée si j’ai touché un point sensible.

Pour accompagner sa volonté et sa bonne foi, la blonde se pencha vers la noiraude et lui embrassa le front avant de se dégager.

-Merci de m’avoir soigné, je m’appelle Hoshi.


Codage par Kuroki sur Epicode !
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Mar 13 Sep - 23:39

Hoshit où suis je ? D8
Hosex Latex Durex //pan//
Alex soupira avant de venir se poser à côté d'elle sur le lit avant de venir fixer la fenêtre, enfin ce qui en restait. Elle n'avait aucune réponse à fournir à la demoiselle, mais elle resta calme, ne laissant pas la panique l'envahir. Elle vient lui caresser la tête voulant la rassurer un peu. On aurait dit un chaton apeurer.

"- Ne t'en fais pas, dis toi qu'au moins tu as une personne avec toi en ce moment que c'est mieux que d'être seule dans cette pièce.  Des choses sur lesquelles tu ne veux pas tomber? À mon avis, à part toi qui pourrais tomber du lit, je ne vois pas ce qui pourrait arriver de pire."

Alex n'était pas vraiment du genre à rassurer les personnes, à être si sociable direct, mais c'est comme si au fond d'elle, elle savait que cette petite avec besoin qu'on la rassure, que quelqu'un soit là pour elle. Et puis... C'est surtout aussi parce que c'est la première personne à qui elle a affaire ici et vaux mieux l'avoir en amie qu'en ennemie. Alex n'avait qu'une seule chose en tête, trouver des réponses à ces questions et partir d'ici.

Alex tourna la tête vers Hoshi avant de se mettre à rigoler en la voyant toute rouge et essayant de parler. Elle la trouvait assez mignonne ainsi. Pourtant dans sa tête, elle se disait qu'elle ne devait pas penser à cela, pas maintenant, elle avait mieux à faire. Alex haussa les épaules avant de venir tapoter sa tête, bien évidemment le sourire n'était pas avec. Et vaux mieux pas qu'elle sourit de force, c'est comment dire... Très moche... Elle réfléchit pendant un moment avant de venir chercher son portefeuille dans sa poche de pantalon.

"-Tu es là depuis combien de temps? Sinon laisse-moi te donner un peu d'argent, si jamais tu veux prendre d'autres trucs, genre pour ta blessure. Après comme je ne sais pas où l'on se trouve, je ne sais pas si les dollars.... Cela passe...  autant que l'on y allé à deux on ne sait jamais sur qui on pourrait tomber!"

Alex avait été quelque peu énervée lorsqu'elle lui avait fait repenser à son cauchemar, pas par elle, mais pas ce qui lui faisait repenser. Pas mal de choses avaient resurgi et elles n'étaient pas toute joie ou bonheur, la plupart étaient des choses blessantes qu'elle voulait oublier. Elle venait encore de  se perdre dans se penser qu'elle ne fit pas  attention au retournement de situation. Se retrouvant maintenant en dessous de la jeune demoiselle, elle resta sur le cul. Elle qui croyait que le petit chaton était du genre à être fragile, il fallait croire que non, il  savait montrer les crocs. Alex essaya de se débattre avant de venir remonter sa jambe entre les cuisses de la jeune femme pour essayer de la faire lâcher prise.

"- Oukay okay excuse moi, je n'aurais pas dû. Par contre, évite d'utiliser ta main blessée, les strips ne tiendraient pas et tu saignerais de nouveau... Et je n'ai pas ce qu'il faut pour te rebander..."

C'est vrai qu'Alex n'avait pas vraiment été un ange sur ce coup-là. Elle se releva un peu venant passer ses bras autour de la taille de la jeune femme.

"- Je vais t'avouer que pour le coup de la fenêtre, j'ai pensé que tu étais folle, mais tu sais, j'ai déjà fait pareil avec un miroir donc je ne vais pas te juger sur cela. Et je ne dirais rien sur ce sujet la désoler chaton, mais cela ne regarde que moi."

Alex sourit un peu voulant lui montrer qu'elle n'avait pas à s’inquiéter pour cela. La blonde vient alors l'embrasser sur le front. Vu la position d'Alex, c'était tentant pour elle, de faire plus. Mais que penserait sa colocataire de chambre, si elle lui sauta déjà dessus. Elle devait se montrer patiente. Mais elle vient quand même tenter le diable en venant glisser ses mains sous le haut de la jeune femme, venant frôler un peu son dos. Elle la dévora du regard avant de venir lui voler un baiser.

"- Enchantée, moi c'est Alex."
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Mer 14 Sep - 0:54



Don't. Touch. Me.


Dans la tête de la blonde, plusieurs pensées se bousculaient violemment. On aurait pu comparer son débit de réflexion à un lundi matin. Lorsque les employés, embêtés d’arriver en retard, se précipitent, le café brulant à la main, le croissant dorée entre les lèvres pour franchir les quelques mètres restant du hall vitreux de leur gigantesque compagnie. Elle avait pourtant de quoi être franchement fière, elle avait maitrisé la jeune noiraude et l’empêchait de se mouvoir. Enfin, elle avait espéré que son petit blocage –qu’elle ne maintenait pas très fort afin de ne pas blesser l’inconnue- ait eu l’effet escompté. Mais sensiblement, lorsque la femme avait remonté sa jambe pour coincer Hoshi, une sorte de corde de gêne s’était tendue brusquement dans son corps.

"- Oukay okay excuse moi […] te rebander..."

Qu’est ce qu’elle avait dit au juste entre ? Le visage écroulé sous la gêne, la blonde n’avait qu’à peine prêté attention à ce qui se tramait sous elle. Ce n’était pas parce qu’elle avait fait preuve de sympathie un peu plus tôt que la femme devait en abuser ! Trop de proximité. Trop. De. Trop. Proche. Trop tard. Pourquoi la noiraude l’enlaçait ? Qu’est ce qu’elle cherchait comme ça ? Non, Hoshi n’allait pas se laisser faire. Autant plus tôt, elle avait espéré pouvoir embrasser la peau tiède de la femme, comme ça, par désir simple. Autant maintenant, elle avait l’impression que sa future colocataire était une nymphomane possessive obsédée sexuelle. Non pas qu’elle ne puisse pas se défendre, mais… C’était une femme. La blonde essaya de controler ses bégayements, aucun son ne semblait sortir de sa gorge, ses yeux brulaient de gêne. Que faisait-elle ? Que faisait-elle ?

"- Je vais t'avouer que pour le coup de la fenêtre, j'ai pensé que tu étais folle »


Ah bon ? Non… Sérieusement Hoshi aurait juré pareil sur le moment. Elle n’était pas dans son état normal. Mais rien que d’entendre la femme commencer ainsi sembla la détendre quelque peu, elle la regarda dans les yeux, une légère once de curiosité dans les yeux.

« … mais tu sais, j'ai déjà fait pareil avec un miroir donc je ne vais pas te juger sur cela. Et je ne dirais rien sur ce sujet la désoler chaton, mais cela ne regarde que moi. »

Le son d’un verre qui se brise, s’explose au sol, littéralement. C’était le decrescendo de son humeur. Comment faire passer Hoshi de la gêne ultime à la blasée absolue en une demi-seconde. « Chaton » Vraiment ce surnom ? Premièrement, elle allait se dégager de l’étreinte plutôt embarrassante de l’inconnue.  Deuxièmement, elle lui ferait un violent sermon sur l’utilisation des surnoms affectifs avec elle. Troisièmement, elle irait acheter avec les dollars que l’inconnue lui avait filée la vitre de remplacement. Quatrièmement, elle irait poser une demande pour changer de chambre. Pas question de se retrouver à dormir dans le même espace que cette folle sans notion de limite d’espace vital. Mais alors, ce a quoi elle ne s’attendit pas fut que l’inconnue limite l’espace entre elle en passant ses mains sous son haut, les posant à la naissance du dos d’Hoshi. Un choc électrique. Du désir. Pourquoi avait-il fallu qu’elle touche cette zone en particulier.. ?! La blonde se prépara à bondir tel un chacal mais l’inconnue lui fit fermer sa bouche en lui volant un baiser. Pardon ?

Hoshi resta de marbre. Pas de réaction. Pendant bien trois longues secondes.

Puis elle agrippa froidement les mains « d’Alex » qu’elle dégagea de son corps et en prenant appuis sur ses genoux, sauta sur le coté pour définitivement se retrouver debout au milieu de la pièce et loin d’elle.

Envie, incompréhension, énervement, gêne. Tout se mêlait en elle tel un maelstrom incontrôlable. Elle fermait ses poings nerveusement, le regard figé sur la noiraude. Dieu qu’elle était partagée. Première émotion, l’incompréhension. Hoshi baissa la tête, ses mains étaient définitivement trop fermées sur elle-même, elle sentait la peau de ses plaies fraiches tirées en dessous. Bientôt, elles se rouvriraient, et saigneraient.

-De un, je ne suis pas ton morceau de viande. Alors ne t’avise même pas de m’appeler chaton une seule fois encore. De deux… (Elle hésita une demi seconde, se rendant compte que la femme l’avait peut être soignée juste pour tirer un coup ?) … Attends… C’était pour ça que tu t’es montrée si gentille ? C’est quoi ton talent ? La manipulation ?

Son regard frôlait la tristesse, pas le dégoût, non, car Hoshi avait encore un peu d’espoir.

-Géniale la future coloc… Cracha t-elle attristée.

Maintenant, ses plaies s’étaient rouvertes. Des attentes mal placées, certes, mais des attentes tout de même.  Et aussitôt ses joues la brulèrent de gêne. Pourquoi il avait fallu qu’elle tombe sur quelqu’un comme ça. En tout cas, pas question d’attendre ses explications, la blonde discerna son sac militaire officiel. Qu’est ce qu’il faisait la ? Elle se mit à songer que peut être son arme avait été envoyé avec. De quoi avait-elle peur ? Sérieusement ? De se faire violer ? Allons bon. C’était juste pour ne pas la blesser sévèrement qu’Hoshi avait préféré s’en écarter. Sans un mot, elle se dirigea vers le sac de voyage qui reposait paisiblement dans un coin et attrapa son ancien uniforme officiel treillis ainsi que des sous vêtements. Elle voulait effacer de sa peau le contact si agréable –mais qui actuellement ressemblait à une vive morsure- des mains d’Alex. Puis elle entra dans leur salle de bain commune en fermant la porte, haha, pas de chance, un verrou cassé. Elle ne prit pas la peine de prévenir Alex que si elle rentrait, ça se passerait très mal. Mais au fond d’elle, c’était contradictoire… Les lèvres de cette femme étaient tellement désirables… Elle secoua la tête, perturbée par son indécision, se déshabilla, oubliant le sang qui imbibait de nouveau ses pansements et se jeta sous la douche.

-Allez Hoshi… Calme toi… Murmura t-elle pour elle-même.

Codage par Kuroki sur Epicode !
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Mer 14 Sep - 11:52

Hoshit où suis je ? D8
Hosex Latex Durex //pan//
Alex resta un moment collé contre Hoshi sans dire un seul mot, elle se demandait si elle n'avait pas bugué ou autres. Se demandant si le baiser n'était peut-être pas de trop, elle aurait peut-être dû y aller mollo avec la jeune femme. Mais elle ne pouvait pas s'en empêcher, c'est plus forte qu'elle ,quand elle voit une fille qui lui plaît, il faut qu'elle soit d'humeur taquine, tactile avec celle-ci. Ce n'est que quelques minutes plus tard, qu'elle réagit enfin, venant s'éloigner d'Alex. Elle avait gagné... Elle allait passer encore pour ce qu'elle n'est pas... Wait non, elle est vraiment une nympho...

Alex la regarde partir faisant une petite bouille toute triste, elle voulait encore sentir le corps de la demoiselle contre elle, elle avait senti que ces caresses n'avaient pas laissé la belle indifférente. Alex ramena ses jambes contre elle avant de fixer Hoshi, fixant ses poings. Elle l'avait énervée... Mais ce n'était pas cela qui la dérangeait plus, mais ne le fait que si elle continue les strips ne vont pas tenir. Elle se leva hésitant à venir lui prendre les mains. Elle se rédit en entendant le ton de la jeune femme venant reposer sur le cul sur le lit. Elle savait que ciel le l'le chaton, elle aurait affaire à une lionne. Elle soupira avant de venir s'allonger sur le lit.

- Alors ma belle, sache que je ne te considère pas comme de la viande...

Alex releva la tête en rigolant fixant Hoshi se levant et venant contre elle, elle savait que c'était risquer, mais elle voulait tenter le coup. Elle vient poser un doigt contre sa bouche pour la faire taire voulant en placer une quand même.

- Alors d'un, je t'ai soigné par pour te faire l'amour ensuite, mais parce que je n'allais pas te laisser te vider de ton sang... Que tes plaies s'infectent et que l'on soit obligé de t’amputer la main. Perso je préfère mourir que de perdre mes mains, elles sont toute ma vie. Et non mon talent, ce n'est pas la manipulation et heureusement... J'ai horreur de ça.

Alex s'éloigna d'elle avant de venir sur son lit à elle, tirant sa valise et commença à chercher quelque chose dedans. Elle releva la tête, soupirant et bah... Il ne lui en fallait pas grand-chose pour qu'elle la déteste. Elle prit un oreiller et le lança sur Hoshi.

- Dit pas cela, on ne se connaît pas encore et puis tu aurais préféré quoi? Une tueuse? Ou un mec naturiste ou je n'en sais rien moi. Tu sais-y à pire que moi, certes, j'ai des défauts mais quand même... Apprends à connaître les gens avant de juger ma jolie.

Alex remarqua le sang qui se diffuser dans les bandages. Elle avait réussi à faire péter les trips... Elle se retourna dans son lit, étant maintenant de dos. Elle n'allait pas l'aider cette fois-ci, si c'était pour ensuite l'engueuler. Il est vrai qu'alex était aussi un peu en tort, mais aller la comprendre. Une jolie fille partage la même chambre que la sienne, son cours a jamais brisé, ne voulait plus qu'une chose maintenant. Elle regarda quand même la blonde partir vers la salle de bains, elle s'en voulait un peu. Elle ne savait pas trop quoi faire. Elle avait envie d'aller la voir et de tout lui dire, mais elle était pour elle qu'une inconnue... Et puis elle ne voulait pas se faire d'amie... Elle les ferait souffrir comme ceux d'avant.

Alex se leva et se dirigea vers son étui. Elle en sortit Hayden et vient se poser non loin de la salle de bains et commença à jouer de la guitare comme personne en même temps vu est ultime, c'est un peu normal. Même si elle n'en avait pas encore pris connaissance. Elle joua un moment, se calmant, se sentant comme un oiseau libre volant dans le ciel. Quand elle ne jouait plus, rien ne compte à ses yeux, elle était comme dans sa bulle.Elle arrêta de jouer se demandant comment Hoshi allait, elle était tentée d'entrée dans la salle de bains, mais à mon avis, elle s'en prendrait une. Elle soupira fixant le plafond.

"- Que faire..."

Elle serra son poing et se releva avant de poser sa main sur la poignée de porte de la salle de bains. Elle respira un bon coup avant d'ouvrir la porte, voyant Hoshi nue sous la douche. Elle ne réagit pas, mais très vite elle vit le sang qui coulait, mélanger à l'eau. Elle alla regarder s'il y avait quelque chose dans les placards, mais rien... Elle prit une petite serviette et entra dans la douche totalement habiller, essayant de ne pas craquer. Après tout elle avait une jolie femme nue devant elle.

- Ils font chier, il aurait pu mettre de quoi soigner les gens... Et ne me frappe pas ou autres je ne vais pas te violer...

Alex enroula, la serviette autour de la main de Hoshi avant de venir la regarde dans les yeux. Elle fixa ses vêtements collés contre son corps, elle détestait cette sensation. En plus, on voyait ses sous-vêtements noirs. Elle se racla la gorge avant de fixer la belle. Elle commença à partir de la douche.

- Je vais te laisser, je vais en profiter pour aller faire les boutiques un peu enfin si j'en trouve une.. Tu aimerais manger quelque chose en particulier?
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Jeu 15 Sep - 13:04



Hum...Ok...



L’eau dégoulinait sur son corps tel un torrent délicat, l’apaisant sans conteste des manifestations étranges de la jeune femme qui s’était malgré tout défendu. Elle lui avait même envoyé un oreiller à la figure quand Hoshi avait déclaré que leur coloc serait géniale. La blonde aurait pu l’esquiver aisément, mais elle s’était tellement sentie hors d’elle à ce moment la qu’elle n’avait pas bronché, récupérant son sac et s’engouffrant dans la salle de bain. Elle repensait furtivement aux arguments d’Alex, peut être s’était-elle trompée sur ses intentions ? Peut être… Que ce n’était qu’un mauvais départ ? Quoi qu’attendez, un baiser comme ça, ouais non, clairement c’était intentionnel. Si ça se trouvait, la noiraude voulait juste tirer un coup en utilisant le corps de la blonde. Ce qui la frustra encore plus.

Puis une douce mélodie arriva à ses oreilles, la transportant. Hoshi se calma instantanément, écoutant la femme jouer. Ce n’était clairement pas normal, ce talent, cette façon dont elle se sentait fascinée par la musique. Elle se mit à chantonner en rythme sur la musique. Plus jeune, Hoshi avait eu l’occasion d’écouter sa sœur fredonner des mélodies. À l’adolescence, lorsque cette dernière partageait les cours de Boxe d’Hoshi, la blonde prenait elle aussi des cours de chant. Mais il faut dire que cela avait plus réussi à Hina qu’a elle. Sans s’en rendre compte, elle se détendit, ce n’était pas si grave après tout. Certes leur rencontre avait été mouvementé mais elle était presque certaine maintenant qu’Alex était une sorte de… Ultimate Guitariste. Pour la blonde c’était clairement rassurant. Elle sourit pour elle-même, les mains perdues dans la masse mousseuse que formait son shampoing. Le temps qu’elle rince ceux-ci, la musique s’était arrêtée… Et Alex entra.
Elle aurait pu jouer la prude et tout simplement hurler. Mais encore une fois, elle resta interdite. Le visage gonflé de rouge, bégayant.

-Tu-Tu-Tu-Qu’est-ce-que-tu-A-A-Alex-S-S-So-Sors-de…

Mais la femme entra dans la douche sans un mot, tenant une serviette à la main. Hoshi savait s’essuyer seule, merci.

-Ils font chier, il aurait pu mettre de quoi soigner les gens... Et ne me frappe pas ou autres je ne vais pas te violer...

Hoshi se mordit la lèvre pour essayer de cacher sa gêne.

-Tu ne pourrais me forcer à rien dans tous les cas. Murmura t-elle si doucement qu'il fallait vraiment être très bon pour discerner ses mots à travers le fracas des gouttes dans la douche.

Mais la jeune femme resta la, sous l’eau et banda sa main. Se mouillant au passage, trempant ses vêtements « Splendid ». Hoshi n’avait toujours aucune idée de ce qu’étaient ces noms mais elle le découvrirait plus tard. Cette femme était cependant, tellement désirable. Mais dans cet accoutrement, Hoshi se sentait largement trop exposée, pas faible, non, mais… Exposée. La femme se recula et lui posa une question sur si elle voulait manger quelque chose parce qu’elle partait dans les magasins. La blonde, au bord du précipice de la gêne, réagit au quart de tour, s’extirpant vivement de la douche, et poussa Alex contre le mur, la bloquant d’un bras sous le cou et l’autre posé sur ses yeux.

-Tu peux te montrer aussi gentille que tu veux. Mais ait un peu de pudeur s’il te plait. Fit-elle vivement sans prendre le temps de respirer.

Hoshi la lacha avant qu’elle ne le temps de répondre quoi que ce soit et s’enroula d’une serviette pour cacher son corps. Décidément, ces choses la gênaient encore plus que n’importe quoi. Elle, dont la peau laiteuse laissait envie à quiconque de venir au moins y susurrer des doux mots dans le cou. Parfois son reflet lui renvoyait Hina, et elle ne pouvait s’empecher de repenser au fait que sa sœur n’était peut être pas ici. Hoshi se tourna ensuite vers Alex, après tout, tant pis.

-Je viens avec toi, il faut que je répare la fenêtre, laisse moi juste quelques minutes pour m’habiller. Et… Ca me donnera surement une occasion d’éviter de t’agresser à chaque fois.

Puis, elle se tourna vers ses vêtements, faisant signe à Alex de sortir gentiment de la salle. Malgré le fait qu’Hoshi ne l’avait pas remercié pour une énième fois, sans conteste, la lionne semblait s’être adoucie…



Codage par Kuroki sur Epicode !
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Jeu 15 Sep - 16:14

Hoshit où suis je ? D8
Hosex Latex Durex //pan//
Alex se trouvait toujours en face d'Hoshi dans la douche, à pour une fois différemment de ce que la blonde avait pu voir auparavant. Elle ne tenta pas de lui voler un baiser ou autres, elle reste comme une gentille fille bien élever. Elle replaça de temps en temps une de ces mèches de cheveux derrière son oreille. Mais elle le fit souvent car à cause de l'eau qui tombait sur elle, la mèche jouer la rebelle et se barra souvent. Elle allait se mettre à lui parler venant la regarder dans les yeux et non les yeux dans les seins lorsqu'elle fut poussée contre le mur quand celle-ci sortit de la douche. Ne voyant plus rien à cause du bras d'Hoshi sur ses yeux, elle tendit les bras, comme si elle était prête à toucher Hoshi, comme si elle était aveugle. Mais elle se raidit et, finalement, mit ses bras le long de son corps. Elle avait décidé de ne plus tenter quoi que ce soit sur la jeune demoiselle, enfin sans son accord bien évidemment.

Elle vient finalement par cette tourne, étant maintenant dos à la blonde, le temps qu'elle s'enroule dans une serviette. Pendant ce temps-là, Alex venait sans arrêt décoller son t-shirt contre sa peau. Si ce n'était qu'elle, elle l'aurait retiré depuis longtemps, mais vu la situation... La blonde va croire encore qu'elle va lui sauter dessus, elle attendra le bon moment pour se changer, même si en ce moment elle souffre en silence.

- Désolé, l'habitude, je pense...

Elle attendit que la blonde l'autorise à se retourner pour éviter tout mal entendu. Lorsqu'elle put, elle se retourna et vit Hoshi en serviette... Alex se disait qu'elle ne devait pas craquer... Elle aimerait tellement que la serviette tombée, c'est si... Alex secoua sa tête pensant une une chose affreuse qui lui couperait toute envie. Elle s'approcha d'Hoshi, se raclant la gorge avant de venir poser sa main sur l'épaule de la jeune demoiselle.

- Pas de soucis au moins si l'on se perd je ne serai pas seule.

Elle vient se coller un peu contre elle avant de venir prendre une serviette qui se trouver derrière Hoshi, elle aussi, devait se changer et vu que Hoshi a besoin de la salle de bains... Elle n'avait pas d'autre choix que de se changer dans la chambre. Elle frôla au passage le bras d'Hoshi avant de venir respirer près de son oreille. Elle lui sourit avant d'ouvrir la porte de la salle de bains, venant lui tirer la langue.

- Bon moi aussi je pense que je devrais me changer... Par contre, ne mate pas.

Elle savait qu'elle allait peut-être recevoir quelque chose dans la figure donc elle se précipita dans la chambre. Elle retira les vêtements mouillés et vient les jeter dans la salle de bains en ouvra juste assez pour passer juste le bras. Elle n'allait pas rentrer dans la salle de bains nue, pas devant Hoshi sinon elle aurait une crise cardiaque. Elle se sécha avec la serviette qu'elle avait prise. Elle se rendit à sa valise et chercha des vêtements à se mettre. Elle passa des sous-vêtements noirs assez sexy avant d'aller ranger Hayden. Elle ne voulait pas quelle tombe ou autres. Elle la rangea dans son étui avant de choisir un pantalon. Elle l'enfila avant de mettre un débardeur. On pouvait voir son tatouage. Une fois finie, elle vient se poser sur le lit d'Hoshi avant de fixer la porte.

- Tu as finis? Sinon, je rentre.
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Lun 26 Sep - 12:30



Allons-y




- Désolé, l'habitude, je pense...

De plates excuses… Quoi de mieux pour apaiser le torrent de sentiments naissants dans la poitrine de la blonde ? C’était tout ce dont elle avait eu besoin. Pas d’actes irréfléchis, pas de gestes trop imprudents. L’ancienne soldate eut bien du mal à dissimuler le sourire qui commençait à naitre furieusement sur ses lèvres. Il était à la fois heureux d’avoir obtenu gain de cause sans passer par la force mais il était tout aussi heureux d’entendre la vrai raison. « L’habitude » n’est ce pas ? Donc Hoshi n’avait pas eu tort de se méfier de la jeune femme. À ses yeux, Alex n’avait rien d’un danger –si ce n’était que  ses formes et son agréable minois, surement-, non, loin de la. Mais, le fait de savoir qu’elle était surement « habituée » à rentrer dans la douche de jeunes femmes nues et surtout de les détailler de la sorte permit à Hoshi de se faire une véritable raison quant à la définition de la nymphomane en face d’elle. Cela lui permettrait d’ailleurs complètement de ne pas s’attacher à ses avances et de ne rien sur interpréter. Mais à peine avait-elle fini sa réflexion que la noiraude la sortit de sa réflexion en posant une main sur son épaule. Que c’était solennel.

- Pas de soucis au moins si l'on se perd je ne serai pas seule.

Hoshi pouffa légèrement, elle aussi se perdrait à coup sur. Elle ne connaissait rien, mais alors, rien du tout à cet endroit.

-Je vais essayer  de garder le chemin en mémoire.. Déclara t-elle doucement

Mais la jeune femme sembla se pencher de nouveau vers elle, effleurant son bras, soufflant chaudement dans son oreille… Si seulement ce souffle pouvait gémir son nom et non pas juste… être de passage. Encore une fois, il ne fallut que quelques secondes pour que la blonde perde son sang froid, virant au rouge tomate. Mais elle resta stoïque, ne voulant pas offrir à cette… femme… Ne serait-ce qu’une parcelle de consentement. Hoshi détourna les yeux, essayant de dissimuler son état blasé du mieux qu’elle pouvait. Elle n’avait plus envie d’être en mauvais terme avec Alex. Donc, elle ne fit aucune remarque désobligeante et ne la bouscula pas.

- Bon moi aussi je pense que je devrais me changer... Par contre, ne mate pas.


-Pas moyen ! Répondit la blonde du tac au tac.

Hoshi envoya sa serviette sur Alex dans un élan de colère joyeuse et regretta aussitôt de s’être dénudée. Cependant, la femme avait été plus rapide et était sorti de la salle de bain en fermant la porte, la serviette collée à cette dernière comme un vulgaire chewing gum ayant manqué sa cible. L’ex soldate se précipita vers cette dernière afin de se protéger et se tourna vers le miroir, essuyant ses cheveux, le visage encore parsemé de gêne.

-Elle me cherche vraiment, elle veut que je la tape. Grommelait-elle dans sa barbe. Je ne tomberai aucunement dans ses manigances sexuelles. Cela ne m’intéresse pas.

Pas qu’Hoshi n’aimait pas les femmes, loin de la. Cependant, une femme qui collectionnait, il lui en faudrait beaucoup pour accepter de tomber dans ses filets. Beaucoup du style : une personnalité hors norme…  La blonde s’essuya complètement le corps en soupirant, c’était peine perdue. Pas besoin de se souvenir de la façon dont le t-shirt collait sensuellement aux formes de la noiraude. Hoshi réprima ce souvenir instantanément et enfila ses sous vêtements, une sorte de boxer noir et un soutien sportif. Des vêtements très sobres mais efficaces et souples quand une situation de combat se présente. Elle eut à peine le temps d’ajuster sa tenue de militaire, c’est tout ce qui semblait lui rester, son uniforme, qu’Alex se mit à brailler de l’autre coté de la porte qu’elle allait rentrer. La blonde, se tourna vers la porte et l’ouvrit sans préavis, Alex était sur son lit. Hoshi n’allait pas laisser ce genre de chose se faire. Elle s’avança vers la femme et se baissa à sa hauteur se retrouvant nez à nez  avec la demoiselle en culotte et en débardeur. C’était un très beau tatouage. La blonde ne cilla pas, si elle voulait jouer, c’était à elle de prendre le devant du jeu et de ne pas se laisser mener en bateau par cette nympho de coloc.

-Pas besoin de venir me chercher… (Elle se pencha vers Alex et s’arreta à quelques centimètres de son visage, il était temps de lui montrer qu’elle avait compris son petit jeu et qu’Hoshi ne jouerait pas.) Je suis déjà prête. Fit-elle gravement avant de se reculer, un sourire furtif sur le visage.

La blonde se tourna vers la porte et l’ouvrit doucement pour observer ce qu’il y avait dehors. Des couloirs à l’infini, rien de très intéressant en somme. Cela serait plus difficile que prévu de s’orienter avec des bâtiments qui semblent être les mêmes partout. Hoshi se tourna vers la noiraude, un peu agacée.

-Je te laisserai passer devant, à l’époque de mon service je n’étais pas très à l’aise pour me repérer chez l’ennemi.

Elle eut à peine le temps d’observer que la noiraude était toujours en culotte avant d’ajouter.

-Habille toi complètement, je suis sure que des gens seraient prêt à te tomber dessus pour ça.

Ah. Parce qu’elle ne se sentait pas elle-même concernée quand elle disait ce genre de choses ? Allons bon, rien n’était un  véritable mystère ici… Hoshi.





Codage par Kuroki sur Epicode !
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   Sam 22 Oct - 18:46

Hoshit où suis je ? D8
Hosex Latex Durex //pan//
Alex, toujours assise sur le lit de Hoshi regarda le plafond, se demandant toujours ce qu'elle faisait ici. Elle aurait aimé rester là où elle était avant, elle aurait aimé la retrouver, même si pour elle la situation était compliquer entre elles. Elle soupira et s'étira, elle ne devait plus y penser, après tout, c'était elle qui avait quitté Alex, elle ne devait pas s'en vouloir. Pourtant, son petit cœur ne pouvait s'empêcher de ressentir quelque chose lorsqu'elle pensa à elle. Elle essaya de reprendre très vite ces esprits pour ne pas craquer, et surtout ne pas craquer devant Hoshi. Ça serait le combler, toi l'allumeuse pleurer devant elle. Elle se moquerait d'elle à mon avis, oui, Alex avait quelque faiblesses, mais elle essaya de toujours les dissimuler à qui que se soit, pour se protéger.

Alex se redressa et se racla la gorge lorsqu'elle entendit la porte d'ouvrir, comme s'il ne s'était rien passé. Elle la laissa faire avant de sourire un peu en la voyant entreprenante. C'est rare les filles qui agissent comme ça avec Alex, mais ce n'était pas pour lui déplaire. Lorsque Hoshi se pencha vers elle, sans réfléchir, elle vient poser une main sur la nuque de Hoshi et vient croiser son regard avec le sien avant de la laisser s'en fuir. Elle voyait que la petite voulait jouer un peu avec elle, qu'elle voulait la tester. Un défi qu'Alex ne dira pas non à relever.

Alex fit une bouille toute triste pour rigoler avant de venir s'affaler sur le ventre montrant ses fesses sans gêne à sa colocataire. Elle releva la tête lorsqu'elle entendus service. Elle se tourna vers Hoshi avant de quitter le lit. Elle se dirigea vers la porte et la ferma avant de venir en face de la blonde. Elle était curieuse de s'avoir ce qu'elle faisait. Elle la regarda de la tête au pied avant de venir tâter ses muscles au calme.

"- mmm, muscle, uniforme militaire enfin imprimer camouflage, service... Et tu sais te défendre, je me demande pourquoi une jolie fille comme toi a rejoins les militaires, enfin, tu étais bien militaire non ? Et désoler pour la porte, mais je n'ai pas envie que tout le monde me voie presque à poil. "

Certes, elle couchait à droite et à gauche, mais elle rester quand même un peu pudique et le fait d'imaginer des hommes la voir habiller ainsi, imaginant des choses perverses, elle n'aimait pas trop ça. Oui, elle est bizarre, très bizarre. Elle se dirigea vers son lit avant de prendre sa valise et la posa dessus. Elle l'ouvrit et prit ce qui venait tout de suite s'en trop réfléchir. Elle enfila une chemise bleue et un slim noir. Elle n'était pas très féminine, mais pourtant, elle avait quelque chose qui fait qu'elle avait du charme. Elle se recoiffa un peu avant d'enfilait ses lunettes et regarda Hoshi. Elle tourna sur elle lui demandant si c'était mieux comme ça. Elle enfila des baskets et prit sa veste.

Elle revient vers Hoshi avant de venir lui frôler le bras, venant murmurer son prénom à son oreille, juste pour l'embêter un peu, elle la trouvait encore plus mignonne quand elle était en colère. Elle se retira très vite pour éviter tout gestes brusques de la part de la blonde avant d'ouvrir rapidement la porte, allant dans le couloir en criant le poing en l'air.

" SUIVONNNNNS LE CHEMINNNN! "


HRP:
 
Contenu sponsorisé
-










MessageSujet: Re: Hoshit où suis je ? D8   

 
Hoshit où suis je ? D8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closed In  :: Dans le Campus
 :: Résidence universitaire :: Chambres
-
Sauter vers: