Smiley face

Partagez | 
 

 La colleuse et le colocataire chiant (PV Lillia et Owain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: La colleuse et le colocataire chiant (PV Lillia et Owain)   Dim 12 Fév - 11:09

La colleuse et le colocataire chiant
Anko se réveilla de mauvaise humeur, éteignant d'un geste de la main désinvolte son réveil, il se leva et revêtit son peignoir en velours en se dirigeant vers sa salle de bains. Ses cheveux habituellement si bien coiffés étaient dans un état chaotique, il soupire en se maudissant d'avoir accepté ce fichu rendez-vous, car oui s'il c'était levé de fort bonne heure c'était à cause de cette Lillia qui n'arrêtait pas de le coller aux basques. Elle voulait devenir sa garde du corps car tous les gens riches ont des gardes du corps mais elle n'arrêtait pas de l'exaspérer. Il prit le peigne et se recoiffa afin d'avoir une coupe convenable pour quelqu'un de son rang, il mit ses lunettes et enfila des vêtements de luxe de sa propre marque en s'admirant dans son miroir, il resta plusieurs minutes à se regarder dans le miroir il se trouvait absolument irrésistible ! Bien que le but n'était évidemment pas de charmer Lillia mais il fallait être tout de même présentable pour remballer cette colleuse.

Il prit sa canne et partit en direction du lieu de rendez-vous en sifflotant une musique que sa mère lui chantait enfant. Ah sa mère, la vie lui avait arraché trop tôt ou du moins ce sont ces sales pauvres qui le lui avaient enlevé sa mère. Ces gens trop faignants pour trouver un travail et qui font l'aumône pour voler des personnes respectables comme lui, il les détestait tous. Perdu dans ses pensées haineuses, il ne remarqua qu'après quelques minutes qu'il était enfin arrivé, s'asseyant sur un banc, il posa sa tête sur sa main gantée et attendit impatiemment que la colleuse arrive, bon sang mais qu'est-ce qu'elle fichait, elle avait déjà trente secondes de retard ! Il regarda sa montre toutes les deux minutes en lâchant plusieurs soupires, mais elle avait oublié leur rendez-vous ou quoi . Ah non, la voilà enfin, il lui offrit un sourire hypocrite et lui tendit la main pour la saluer:

-"Bonjour Lillia, ravi de vous voir aujourd'hui..."

  Il l'invita a s'asseoir a ses côtés et fit semblant d'écouter ce qu'elle avait à dire. Mais au loin, il vit une silhouette se dessiner, il fronça les sourcils avant de finalement se rendre compte qu'il s'agissait d'Owain, il lâcha un cri de surprise en voyant qu'il se dirigeait vers eux. Se levant d'un coup, il prit la main de Lillia et commença à partir:

-"Désolé Lillia mais nous devons changer d'endroit il y a une certaine personne que je n'ai envie de voir..."


Dernière édition par Anko Arihito le Sam 11 Mar - 18:37, édité 1 fois
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: La colleuse et le colocataire chiant (PV Lillia et Owain)   Sam 11 Mar - 18:28

I'll protect yours
ft. Anko le magnifique

 

 

Lillia se réveille dans une vrille rocambolesque. C'est surprenant de se dire qu'elle est encore en vie et ne se soit encore rien cassé jusqu'à lors. La voila la tête dans la moquette, au milieu livres quelques peu éparpillés dans la chambre. C'est encore la dernière éveillée semble-t-il.

Il lui prend entonnement peu de temps pour se préparer. Elle s'y est un peu plus habituée maintenant. Son Ultimate lui mettait des barrières sur l'apprentissage de manière plutôt hasardeuse, des fois comprenait-elle ce qu'elle devait faire, des fois non. Elle se tient devant son miroir et tire les manches de son haut. Elle se sourit.

Evidemment. Elle ne se souvient plus ou aller. Elle sait qu'elle cherche Anko. Anko le respectable. Anko le grand. Anko le brillant. Ses couleurs sont... Ses couleurs sont plutôt ternies cependant, elles sont des masses, puissantes, présentes, mais comme tachées par quelque chose derrière lequel Lillia peine à voir ce qui s'y cache. Ses couleurs sont froides, même si récurrent est le jaune pièce, sale, la rouille, comme pour signifier une dure réalité. Un fardeau évident portait-il, un fardeau qui impliquait chez lui un sérieux impeccable et une tenue irréprochable. Son être en semblerait mauvais sur ce fond. Anko ne se le cache pas. Son mépris pour ceux qu'il juge inférieurs est bien présent. Et même si elle l'ignore, Lillia fait partie de ceux qu'il méprise.

Si cela avait été elle il y a quelques années, elle ne serait surement pas en train de le chercher. Cependant cette Lillia, l'Ultimate Air-head, ne réfléchit pas en quoi Anko et elle pourraient bien se passer de la compagnie de l'autre. Elle cherche la petite. Elle est en retard. Ce n'est pas surprenant. A quoi Anko s'attendait-il ? Surement perfectionniste qu'il était ce serait-il irrité à l'idée de l'attendre.

Lillia serait normalement arrivée au lieu de rendez vous avec au moins une trentaine de minutes en retard. Lorsqu'il s'agit de pister et de chercher les gens, Lillia avait un sens aiguisé de la perception. Toutes les couleurs lui étaient uniques, elle respire un bon coup. Le voilà, assis dans la cour, sur un banc à l'attendre. On dirait qu'il reconnaît ses traits également, le voit-on la regarder. Lillia sautille à grand bonds en sa direction, d'un grand sourire.

Anko c'est quelqu'un de classé haut dans la hiérarchie. C'est si évident, dirait-on. Sa manière de se tenir, cet air hautain, ce menton relevé, ses yeux condescendants... Il a pour lui cette sûreté à la personne, une confiance en ses capacités, mais peu en celle des autres. Lillia le qualifie de riche personne, de quelqu'un qui a besoin de protection. Elle semble n'avoir que faire de l'importance que donne M. Arihito à lui même. Il lui donne son temps, cela lui est suffisant, mais jamais au grand jamais ne penserait-elle à cela ainsi. Il fut un temps où elle aurait pu, mais ce temps est résolu. Lillia veut être sa force, sa force physique, quelqu'un sur qui Anko veut compter, elle n'a que peu à faire de ce qu'il pense d'elle.

-"Bonjour Lillia, ravi de vous voir aujourd'hui...

Il l'invite à s'asseoir a ses côtés.

-Waï, Anko ! Contente de te voir aussi ! Suis ultra heureuse que tu sois venu aujourdh'ui ! On commence l'entrainement ? Qu'est ce que je dois faire ? Dis-

Il ne semble pas l'écouter et lâche plutôt un cri de surprise en voyant quelque chose. Anko se lève d'un coup. Lillia le regarde, sans voir ce qui faisait si peur au jeune homme. Il lui prend la main. La russo-nippone reste muette, sans comprendre la décision si soudaine et brusque. De plus c'était elle qui initialisait le contact d'habitude.

-"Désolé Lillia mais nous devons changer d'endroit il y a une certaine personne que je n'ai envie de voir...

Alors qu'ils quittent la cour, Lillia se retourne pour voir Owain les regarder sans expression particulière, puis la saluer de loin d'un simple sourire.

Et Lillia, parce que c'est Lillia, s'exclame du plus fort qu'elle puisse.

- AH OWAIN SALUT ! TU VAS BIEN !? Elle s'arrête dans sa marche, mais tient toujours la main d'Anko, le forçant à s'arrêter.

Owain, surpris s'approche du duo en un début de course, l'histoire de rétrécir la distance. Il a l'air d'avoir très bien compris que les actions de Lillia allaient à l'encontre de la volonté d'Anko, et il sourit de plus belle.

-Toujours, haha.

Le ton du blond est étrangement soulagé, Lillia le regarde et il pense qu'il est fier qu'elle l'ait interpellé. Il ne s'adresse pas tout de suite à Anko mais attends que ce dernier le regarde pour lui lancer un simple, amusé:

- Alors, ça m'évite toute la journée ? Qu'est ce que vous avez à dire pour votre défense M.Arihito ?"



   
BASE DE LA FICHE PAR STILLNOTGINGER.



Sour&Sweet
How do you think would
Reality & Dreams
ever taste like ?
©️ Joy


#CECECE
Spoiler:
 
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: La colleuse et le colocataire chiant (PV Lillia et Owain)   Sam 1 Avr - 13:22

La colleuse et le colocataire chiant .
- AH OWAIN SALUT ! TU VAS BIEN !?

...Mais quelle idiote ! Anko n'avait aucune envie de se retrouver face à l'autre débile et voilà qu'elle criait pour attitrer l'attention d'Owain. Ne pas s'énerver, ne pas l'insulter, on respire, on se détend, Anko ignore tout simplement sa Némésis, il regarde le ciel, le bâtiment, il semble fasciner par tout ce qui l'entoure et ne jette pas un seul regard sur le crétin en face de lui. Mais la tentation devient de plus en plus forte et il finit tout de même par regardé avec un air dédaigneux sur le visage l'insecte en face de lui:

- Alors, ça m'évite toute la journée ? Qu'est ce que vous avez à dire pour votre défense M.Arihito ?"

Notre gosse de riche préféré serre les poings faisant probablement mal à Lillia mais il s'en moque éperdument, comment osait-il s'adresser à lui de cette manière ? Lui, l'héritier des entreprises Arihito, lui qui possédait des villas dans les plus beaux pays du monde, lui qui avait même un yacht à son propre nom. Lui qui était certainement l'un des êtres humains les plus intelligents de cette planète (enfin selon lui, ça reste à prouver). Alors d'un geste souple, il pointe le bout de sa canne sous le cou d'Owain:

-Je n'ai pas de compte à rendre à la plèbe surtout quand c'est toi qui la représentes Owain... Tu penses pouvoir parler à un Arihito comme cela ? Et bien tu te trompes ! Ma famille côtoie l'empereur lui-même, alors que la tienne, laisse-moi deviner elle fait les poubelles comme la plupart des gens du commun ? Non pas la peine de me répondre, je n'en ai cure, je ne veux plus entendre la voix d'un prolétaire qui ne cesse de gémir sa misère... Donc laisse-moi tranquille !

Il rabat sa canne sur le sol avec un sourire orgueilleux sur les lèvres, il regarde Lillia et lui offre son sourire le plus hypocrite possible, après tout c'était à cause d'elle qu'Owain s'est ramené mais bon d'un côté cela lui a fait plaisir de se défouler sur Owain:

-Allons-y Lillia, cet individu ne mérite pas votre charmante attention, partons dans un endroit plus paisible où l'on pourra vraiment discuter ~

Il n'attend pas sa réponse et commence déjà à partir, il lance un dernier regard méprisant à Owain et détourne tout simplement la tête pour ne plus voir sa sale tronche de babouin....
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: La colleuse et le colocataire chiant (PV Lillia et Owain)   Lun 26 Juin - 22:03

I'll protect yours
ft. Anko le magnifique

 

 

Lillia voit Owain regarder brièvement Anko alors que celui-ci commençait à lui parler, elle sent aussi la main d'Anko se resserrer autour de la sienne. Elle ne semble sentir pas grand chose.

- Je n'ai pas de compte à rendre à la plèbe surtout quand c'est toi qui la représentes Owain... Tu penses pouvoir parler à un Arihito comme cela ? Et bien tu te trompes !  Elle fixe Owain qui ne semble même pas regarder Anko, qu'en sait-elle ? Ces couleurs sont, ambiguës. Ma famille côtoie l'empereur lui-même, alors que la tienne, laisse-moi deviner elle fait les poubelles comme la plupart des gens du commun ?  L'attention d'Owain se tourne vers la petite. Il lui sourit, et elle voit des paillettes l'entourer. Elle essaie de donner le même effet alors qu'elle miroite son expression et le salue énergiquement de la main. Non pas la peine de me répondre, je n'en ai cure, je ne veux plus entendre la voix d'un prolétaire qui ne cesse de gémir sa misère... Donc laisse-moi tranquille !

Lillia commence à tendre son autre main en direction d'Owain, qu'elle voit faire un "eh" et hausser les épaules. Elle est cependant interrompue par Anko qui rabat sa canne contre le sol et qui faillit la frapper avec dans le processus, il lui adresse un sourire à son tour. Elle le regarde confusément.

- Allons-y Lillia, cet individu ne mérite pas votre charmante attention, partons dans un endroit plus paisible où l'on pourra vraiment discuter ~"

Anko ne semble pas faire attention au fait qu'il tire d'une certaine force Lillia alors qu'il tourne pour partir. Ils marchent vite, et laisse Owain derrière. Lillia arrive à peine à discerner ces traits de là où elle est, regardant derrière elle alors qu'Anko l'amène autre part, loin. Elle ne reconnait pas l'habituelle splendeur autour de son expression. Il semble se tenir droit, les mains dans les poches. Il lui suffit de quelques secondes pour se tourner vers Anko pour ne plus le voir.

Ils seraient presque limite en train de courir à ce stade. Lillia commence à plus clairement ressentir la douleur autour de sa main. Depuis quand était-elle là celle là ? Que fais Anko ? Que fait-elle ? Surement ces questions passent quelques microsecondes dans sa tête, elle préfère vouloir s'amuser avec. Alors là voilà qui, pour échanger les rôles ou s'amuser sprinte comme elle sait si bien le faire, prend les devant, et tire Anko avec elle plutôt que l'inverse. Est-il nécessaire de préciser qu'elle est connue pour courir, très, très vite ?

Un oeil extérieur pourrait voir une gazelle défiler pour sa vie, uniquement avoir l'expression la bouche grande ouverte et l'air hébété de Lillia. Elle s'écrie alors qu'elle prend sa vitesse et entraîne Anko a la suivre si il peut pour aller on se sait où. Si elle avait une force sublime, surement l'aurait-on vu le porter de ses deux mains, mais ce n'est point le cas. Elle ne sait pas où elle va, elle va nulle part, elle tourne surement en rond en fait.

Grande chance est qu'ils aient tourné en rond, tourné en rond parce que, les voilà à nouveau au point de départ où tous deux devaient se rencontrer. Anko a l'air exténué, Lillia de son côté sourit fièrement.

- On commence l'entraînement quand Anko ? Tu vas tester mon endurance ? Ma vitesse ? Ma force ? Ma loyauté ? OH ET Owain n'est pas venu avec nous ? Il est gentil pourtant ! Je l'aime bien ! Il brille tu sais ! De l'or ! Il aurait pu nous aider ! Anko ? Anko ! Je peux aller le chercher ? Je vais aller le chercher !"

Elle sautille sur place en attendant sa réponse.



   
BASE DE LA FICHE PAR STILLNOTGINGER.



Sour&Sweet
How do you think would
Reality & Dreams
ever taste like ?
©️ Joy


#CECECE
Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
-










MessageSujet: Re: La colleuse et le colocataire chiant (PV Lillia et Owain)   

 
La colleuse et le colocataire chiant (PV Lillia et Owain)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drôle de colocataire! [PV Takeshi]
» Nouveau colocataire, pas trop tendu ? [James]
» Recherche une colocataire pour sale gosse
» [M'ci pour la validation ^^] C'est chiant de se lever... C'est chiant de respirer... C'est chiant de vivre... J'aurais tellement voulu être un cheeseburger !
» Faites l'amour pas la guerre. Enfin non faites pas l'amour ça fait des gosses, ça crie, c'est chiant. Faîtes des crêpes, c'est bon les crêpes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closed In  :: Dans le Campus
 :: Résidence universitaire :: Cour
-
Sauter vers: