Smiley face

Partagez | 
 

 What the fuck ?! ~ Henry [Appartement Léo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: What the fuck ?! ~ Henry [Appartement Léo]    Sam 1 Oct - 23:00

Les effluves de café, les rayons de soleil qui viennent me caresser la peau, le son de la mer au loin, de la population en bas de ma fenêtre ...

C'est ce que j'aurais dû sentir, entendre, vivre pour avoir un réveil plus ou moins normal seulement ce matin-là ... Ce matin la, rien n'est normal ! Et rien ne le sera jamais plus d'ailleurs...

Je me tourne et retourne dans mon lit, je ne sais pas quelle heure il est, mais ce matin quelque chose ne tourne pas rond. D'habitude, mon réveil sonne, même durant les weekends, or aujourd'hui rien. Je prends une grande inspiration en me tournant une énième fois dans le lit, cherchant de ma main droite mon téléphone qui aurait dû se trouver sur la table de nuit. Je le laisse toujours ici habituellement... Je grogne un peu quand je me rends compte qu'il n'est pas a sa place et me redresse un peu. Mon corps me fait souffrir et j'ai l'impression qu'un tracteur vient de rouler sur mon cerveau ... Je passe ma main sur mon visage en me demandant ce qui a bien pu provoquer de telles douleurs ... Je suis absolument sûr que je ne suis pas sorti hier soir !

Je fronce un peu les sourcils puis relève la tête pour chercher mon portable du regard, mais ça c'est alors que je réalise ... Je ne suis pas chez moi putain ! J'ouvre mes yeux ronds comme des soucoupes et pose mon regard, affolé, sur tous les recoins de la pièce. Je ne sais pas où je me trouve ! C'est seulement après cette conclusion que je baisse mon regard et réalise que je suis nu. Nu comme un vers dans un appart que je ne connais pas avec un mal de crâne qui te ferrais fondre ton cerveau ... Ce sont tous les signes de quelqu'un qui a fait une connerie la veille ... SAUF QUE ... Je n'ai aucun souvenir d'être sortie la veille.

Un mouvement de drap me fait relever les yeux rapidement puis les tourner vers ma gauche plus lentement. J'avale ma salive et là ... Là, c'est le coup fatal. Un homme, vraisemblablement nu, me tourne le dos. Je le sais parce que OUI j'ai soulevé le drap, mais en même temps, je devais bien en avoir le cœur net. Les choses prennent un peu plus de sens même si je suis absolument convaincu qu'hier soir, je suis allé me coucher dans mon lit.

Je m'extirpe lentement de sous les draps en cherchant mes vêtements des yeux, mais rien à faire, je ne les vois nuls part. J'attrape un coussin parfaitement posé sur une chaise et le place devant ma virilité puis sort de la chambre sur la pointe des pieds, ne sachant pas trop si l'homme vie seul ou non.

Je me retrouve dans un salon très illuminé et m'avance jusqu’à la cuisine, mais aucune trace de mes vêtements. C'est quand même dingue, je ne suis pas venu sans une fringue sur le cul ?! Je m'approche de l'évier pour boire de l'eau histoire de m'hydrater un peu et de faire passer cet affreux mal de crâne quand je sens quelque chose me caresser la jambe. Je sursaute et regarde à mes pieds pour trouver ... Mon chien ... Alors là, c'est a ne plus rien y comprendre. Que je sorte et que je me retrouve dans ce genre de situation ok, mais que mon CHIEN soit avec moi ça ... Je n'y crois pas une seconde.

Ma tête commence à tourner un peu alors que je retourne dans la chambre pour essayer fouiller un peu dans les tiroirs. Par chance, je trouve enfin un boxer et l'enfile afin de laisser tomber ce coussin ridicule. Je m'approche en suite du lit et pose ma main sur l'épaule du type pour le secouer doucement.

- Hum ... Excuse-moi ... Mec ? Tu m'entends ? Faudrait te réveiller ? Mec ?

Visiblement le dit homme n'est pas mieux que moi, car il est bien long de le réveiller ! Ma patience commence à être à sa limite tout comme mon cerveau. J'ai besoin de comprendre ce que j'ai fait hier MAINTENANT ! Je continue donc de le secouer avec un peu plus de poigne, tout en jurant contre ma personne.

Mais quel con quand je bois, je vous JURE !
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: What the fuck ?! ~ Henry [Appartement Léo]    Ven 28 Oct - 4:43

- Mh...

Non, non, laisse moi dormir... Je ne veux pas me réveiller. Je dors profondément là, je suis bien pour une fois même avec la gorge sèche, signe évident que j'ai du ronflé comme pas deux cette nuit et que ce doit être encore le cas dans l'immédiat. Une main sur mon épaule... Comme c'est étrange. Étrange et agréable à la fois. Ça me rappelle ces fameux dimanches matins où Charles venait me sauter dessus pour me réveiller quand je traînais trop au lit alors qu'il fallait faire le petit déjeuner. Est-ce que c'était ça...? Je suis un peu perdu... Complètement en faite. En quelle année sommes nous ? Tout est flou dans ma tête, il ne me reste que ce genre de souvenir sans dates, sans lieu précis, sans temporalité, presque irréels... C'est une sensation très particulière, comme... Une très grosse gueule de bois je suppose ? Quoi qu'il en soit je n'arrive pas à me réveiller, c'est plus fort que moi. J'ai la tête trop lourde, comme si mes paupières et ma conscience étaient scellées. Je sens pourtant cette main qui me brusque l'épaule, et puis cette voix lointaine que je ne parviens pas à comprendre. Elle articule des mots sourds que je n'arrive pas à dicerner. Je finis par me tourner dans le lit, subitement, attrapant cette main pour ensuite la tirer contre moi, enlaçant l'avant-bras qui y était rattaché tout contre mon torse, comme une peluche. Ce fut comme un geste naturel, automatique, complètement instantané et irréfléchi, comme si j'avais toujours fait ça. Je sers doucement se bras et me recroqueville, contractant doucement mon dos.

- Mh... Charles... Laisses-moi encore un peu... Dormir... Papa est fatigué...

Après tout je ne vois que ça, qui cela pouvait-il être d'autre ? Personne. Je suis seul, je n'ai que mon fils... Alors ça ne peut qu'être lui. Je crois...? Quel âge a-t-il déjà ? Je ne me souviens de rien... Ça commence à m'inquiéter. Mes sourcils se froncent alors que mes yeux demeurent clos. Puis j'expulse une buée chaude et angoissée, me tortillant légèrement dans ma torpeur quasi inconsciente. Je frémis doucement avant de finalement tirer ce bras que je tiens pour ramener Charles contre moi et l'enlacer en le serrant contre moi, en quête d'une affection dont je manque terriblement j'ai l'impression. Vu sa corpulence ce n'est plus un enfant, mais tant pis, papa veut un câlin...! Mais quelque chose me perturbe. Dans la famille, on est plutôt du genre imberbe, alors cette barbe qui effleure ma clavicule...? Tiens pourquoi je suis torse nu d'ailleurs ? J'aime pas ça moi, dormir à moitié à poil, même en été. Où est passé mon pyjama rayé ? Trop d'information, trop de perturbation... Je finis par entendre la voix de tout à l'heure, et je me rends compte qu'elle me parle pas, mais qu'elle me crie fortement dessus d'un ton contrarié et pris de court. J'ouvre doucement un premier œil...

Un bond. Littéralement. J'ai fait un bond d'au moins deux mètres de longueur pour me retrouver en dehors du lit, le cul par terre après avoir poussé un cri de l'autre monde. Ça pour sûr, c'était pas Charles. Je dévisage l'inconnu dans le lit, dans ce lit que je ne connais pas, dans ces draps, dans cette chambre, dans cet appartement QUE JE NE CONNAIS PAS NON PLUS. TOUT. Tout m'est complètement inconnu ici, je ne reconnais absolument rien, je ne suis jamais venu ici j'en suis persuadé alors pourquoi je m'y réveille au lit avec un homme en boxer !? Tout ça n'a absolument aucun sens ! Ma fixation terminée, je finis par me relever, fébrile, instable et craintif. Je me mets à déambuler dans la pièce, à droite, à gauche, avant, arrière... Je manque de me vautrer plusieurs fois dans ma précipitation indécise, tournant en rond sur moi même avant que la tête ne me tourne. Je refais face à l'homme, me tenant au mur d'un air paniqué. Je suis baigné dans l'incompréhension la plus totale.

- M-Mais qu'est-ce qui se passe ici !? Où suis-je !? Qui êtes-vous...? Qu'est-ce que je fais ici ?

Je souffle mes mots d'un ton pressant et fébrile, me redressant de nouveau pour faire quelques pas strictement inutiles avant de sentir comme un courant d'air. Ça bouge lâ en bas. Je baisse doucement les yeux sur moi...

- Saperlipopette !!! Seigneur mais pourquoi diable suis-je à poils !?

Des larmes naissent aux bords de mes yeux tandis que je plaque brusquement mes mains contre mes parties. Mais qu'est que ça signifiait !? Qu'est-ce que c'est que ce traquenard ? C'est une caméra cachée c'est ça...? Mon visage se mue en une expression désespérée, j'étais sur le point de fondre en larmes ! Ni une ni deux, j'agrippe le drap du lit dans mes paumes pour le tirer d'un coup sec et venir m'envelopper à l'intérieur comme un cocon de papillon, regagnant alors le sol pour me recroqueviller en boule, finissant par exploser en sanglots.

- Je veeeuuuux mon fiiiiils...! Mon Charles ! Rendez-moi mon Chaaaaarles...!!! J'ai peur, où est-ce que je suis...!?

Dans ma précipitation, je ne remarque même pas que l'inconnu a fait une chute mémorable par ma faute. En tirant le drap si fort, l'homme a dévalé le lit pour se vautrer en beauté sur le sol, mais je ne suis malheureusement pas en état de m'en soucier dans l'immédiat...
 
What the fuck ?! ~ Henry [Appartement Léo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DERNIERE HEURE !DERNIERE HEURE ATTANTAT MANQUE CONTRE MARC AK HENRY ...
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Thierry Henry [Barcelone]
» JEAN HENRY CEANT N'EST PAS TOTALEMENT INOSANG !VIVE LUNITE DES FAMILLES
» Appartement de Hayabusa Toyome

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closed In  :: Dans le Campus
 :: Zone industrielle :: Scary Needles
-
Sauter vers: