Smiley face

Partagez | 
 

 [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful   Lun 26 Sep - 22:03

Damien et Léo

Tattoos : Beautiful and painful

Damien se souvient parfaitement de la réaction de sa mère lorsqu'il a eu l'extrême bonne idée de lui annoncer qu'il allait se faire tatouer.

"Déjà que t'as pas de diplôme, pas de talent, et des emmerdes avec la police, on peut dire que tu cherches le chômage à vie, mon fils."

Bien qu'il aime beaucoup sa maman, cela ne l'avait en aucun cas empêché de foncer dans le premier salon venu et de se faire tatouer une croix gothique sur la clavicule. Même dix ans plus tard, il ne regrettait pas. Sûrement que le tatouage était bien fait, assez propre, classique mais élégant. Cependant, un an après ce premier marquage à vie, il eut l'idée de s'en faire un deuxième. Désormais, il tente tant bien que mal de se persuader que de se faire tatouer "only god can judge me" était une bonne idée. Mais en le voyant tous les jours, c'est plutôt un sourire entremêlé à un soupir qui se fait sentir, et une expression traduisant parfaitement ses pensées: "J'imagine qu'on apprend de ses erreurs, non ?"

Et justement, il avait appris. Il aura peut-être fallu attendre trente-deux ans, mais la maturité commençait (parfois) à se faire ressentir chez Damien, prouvant qu'il était au moins la moitié d'un adulte responsable (l'autre moitié nageait dans une adolescence tardive). Il avait envie d'un autre tatouage. Et pour une fois, il y avait réfléchit.

Cela n'allait pas être sans douleur, et il allait sûrement jurer plusieurs fois dans le processus, mais qu'importe, son choix était fait. Il n'allait peut-être pas réaliser ce projet dans les semaines, voire les mois à venir, mais il comptait y réfléchir longuement. L'idée était de ne pas refaire les mêmes erreurs. Cette fois-ci, l'idée était simple, quoiqu'encore très vague, mais le travail n'allait pas l'être. Damien voulait "tout simplement" se faire tatouer une cathédrale gothique dans le dos. Ou du moins, la devanture. Peut-être un mur ou un vitrail ? Il n'avait que le concept, et ses réflexions ne l'avaient guère aidé.

Cependant, il avait au moins une idée fixe : Allez passer un petit coucou à l'Ultimate tatoueur du coin. Il y en avait un, évidemment. Il s'était renseigné sur la location de son magasin, ses tarifs, et avait pris rendez-vous, rendez-vous fixé à aujourd'hui précisément, et le concerné était plutôt du genre impatient.

Le matin même, il était debout aux aurores. Chose étrange avec lui était qu'il alternait les levés à midi et ceux à quatre heures du matin sans que cela ne semble le déranger. Une fois lavé, séché, il s'habilla d'une chemise noire aux manches remontées et de son fidèle col romain, ainsi qu'un jean foncé usé, d'une paire de ranger noir et d'un bracelet de force (Damien se torchait allègrement avec les conventions). Un petit regard vers le miroir le fit légèrement grimacer à la vue des racines et mèches blanches de nouveau apparentes sur sa mèche juste devant. C'était naturel, il n'avait aucune idée de pourquoi cette foutu mèche blanche était là, mais il savait juste que ça avait tendance à le vieillir, et il avait horreur de ça. Mais pas le temps de faire une coloration, le temps lui manquait.

Il enfourcha sa moto et s'engagea à toute allure dans les rues jusqu'à la boutique tant convoitée. Arrivé devant, un sourire se dessina sur ses lèvres, laissant paraître l'excitation qui l'animait d'enfin commencé ce projet. D'un pas décidé, il entra enfin, passa à l'accueil, et pris place dans la salle d'attente. Il en profita pour sortir portable et écouteurs, un peu de metal lui ferait passer le temps. Jambes croisées, il attendait aussi patiemment qu'il le pouvait (il n'était pas de nature patiente mais s'efforçait de l'être. Et il galérait bien.). D'un côté, il avait hâte de rencontrer l'Ultimate Tatoueur; tout simplement car c'était un art qui lui tenait à cœur désormais, et qu'il percevait cette rencontre avec le meilleur dans cette catégorie comme un privilège.



-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful   Mar 27 Sep - 19:55

Informations diverses.

Life is not a fairytale and there are no happy endings



Avouons-le-nous ...

être enfermer sur une îles au milieu de nul part pour faire partie d'une expérience social n'était pas dans mes projets de vie.

Ça fait quand même un peu drôle de te réveiller, tu ne sais ou, sans avoir la gueule de bois pour autant, et apprendre que quelqu'un ou quelque chose connais absolument tout sur toi ... Jusqu'à ton dernier plan cul, les gars !! Un peu d'intimités bordel !

Enfin en contre partie, tu apprends aussi que tu as été choisi parce que tu es considéré comme le meilleur dans ta catégorie. Ça serait mentir que de dire que mon ego n'a pas été un minimum flatté.

Enfin bref, une fois que je me suis fait a l'idée, j'ai pu me mettre à chercher un endroit cool ou faire un magasin de tatouage. Je suis tombé, par chanson, on peut le dire, sur un petit bijou dans la vieille zone industrielle. Un bâtiment fait de briques comme on peux en voir dans les films américain. Il m'aura juste fallu mettre une sorte de bai vitré sur la devanture pour en faire le magasin dont j'avais toujours rêvé. Le genre de truc qui vous ferrait mouiller votre culotte même a trois kilomètres à la ronde ! ... Je m'emporte peut être un peu, mais c'est pour dire à quel point le lieu est badass !

C'est donc avec un certain plaisir que je me lève pour aller bosser. J'enfile mon jean à trou, mes dc Martens, un t-shirt noir avec un col en V et quelques bracelets avant de descendre en bas. J'ai eu la chance de pouvoir avoir un appartement au lieu d'une chambre dans le "campus". Ça me permet de garder mon chien qui, je ne sais par quel miracle, a été embarqué avec moi ... Peut être que c'est un ultimate "je-pisse-partout-sur-tes-meubles" ? Qui sais.

Je descends donc dans mon super atelier et commence a tout préparé pour le premier client de ma journée. Je suis en train de finir de ranger mon matériel en bonne petite ménagère que je suis quand j'entend la porte de la boutique se fermer. Je finis ce que je fais avant d'ouvrir la porte de la salle pour tomber sur un mec dans la salle d'attente. C'est amusant comme, lorsqu'on croise quelqu'un, on essaie tout de suite deviner quel genre d'ultimate il pourrait être.

Ce mec donne l'impression qu'il pourrait être le guitariste badass d'un groupe de bon vieux rock avec son pantalon déchiré et toute la panoplie. Je paris qu'il est ultimate rockeur ou un truc dans le genre ! ... Hm ... Enfin bref.Je m'approche de lui avec un sourire sur le visage et lui tends la main en me présentant.

- Salut, je m'appelle Léo, c'est comment toi ?

Je jette un coup d'œil rapide a mon chien histoire de m'assurer qu'il n'a pas bougé de son panier puis invite mon client à me suivre.

- On va éviter tout de suite le malaise du "je le tutoie ou vouvoie" pour moi je préfère qu'on me tutoie, après je peux comprendre si tu préfère que je te vouvoie, dis-moi et je m'adapte !

Je lui présente une chaise et m'assoie en face de lui, de l'autre côté de la table qui nous sépare. Je sors un carnet et un crayon puis lui demande droit dans les yeux, comme dans un bon vieux western

- Alors ? Qu'est-ce qu'on fait ? Je te préviens, j'ai arrêté les tatouages sur les fesses !

Mouai .. Bon, on repassera pour l'humour hein, mais au moins ça évite d'avoir cette ambiance psychorigide ! Je commence à gribouiller dans un coin de la feuille pour attendre qu'il me donne une réponse. J'espère qu'il aura au moins la décence de ne pas me demander de lui faire une petite fleur sur le poignet ou un signe de l'infini parce que ça j'en ai ma claque.

Demandez-moi des trucs originaux putain ! Fait moi rêver mon gars !

-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful   Mar 27 Sep - 22:19

Damien et Léo

Tattoos : Beautiful and painful

Les écouteurs encore sur les oreilles, la musique à fond, Damien parvint tout de même à reconnaître des bruits de pas entrant dans la salle. Un petit soupire montrant la fin de l'attente de fit entendre et il se leva pour saluer le tatoueur. Vigoureusement, il lui serre la main, souriant et avenant malgré son aire éminemment brute.

-Enchanté, je suis Damien !

Il regarda vaguement son interlocuteur pour se faire une idée de la personne. Presque quinze centimètres les séparaient, non ? Bon, Damien était accoutumé à être un peu plus petit que la moyenne, et aucun remède n'existait contre ça. Plutôt athlétique aussi. Ce qui retint l'attention de Damien n'était ni son visage –pas désagréable en passant- ni quoique ce soit d'autres, mais bel et bien ses tatouages. L'inverse aurait été étrange d'un autre côté.

Bizarrement, il était content que l'autre mettre direct à plat la question du vouvoiement. Damien n'avait jamais vraiment su quoi utiliser, et jouait souvent tout ça au hasard. Ne désirant pas s'évertuer à une réflexion là-dessus et optant pour ce qui avait déjà été dit, c'est naturellement qu'il formula sa réponse.

-Le tutoiement me convient très bien, haha. Et vu le nombre de fois que je risque de passer ici pour voir mon projet abouti, autant sympathiser de suite j'imagine.

Il annonçait la couleur, le Damien, avec son projet qui nécessitait encore réflexion et surtout de nombreuses heures de travail. Sans rien ajouter, il suit le dénommé Léo, et prit place là où on lui indiqua de s'assoir. Le prêtre planta son regard dans celui du tatoueur, et un western aux personnages parfaitement improbables commença. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de Damien en réponse à son trait d'humour.

-Ola, ce n'est pas une place extravagante que j'avais en tête ! Je pensais simplement à un tatouage dans le dos en fait.  

Damien posa ses mains sur sa table, comme un signe de détermination alors qu'au fond de lui-même il savait parfaitement qu'il allait se vautrer dans les explications.

-En gros, je pensais à me faire tatouer une cathédrale gothique dans le dos. Ou du moins …. Un détail d'une cathédrale, ou un vitrail ? Enfin bref, c'est justement pour ça que je suis là. Je suis décidé à me faire un nouveau tatouage sans …. Refaire les erreurs que j'ai pu faire dans ce domaine. Haha.

Le rire trahissant ses erreurs de jeunesse, il espérait de tout cœur que Léo pouvait l'aider. De toute façon, il n'avait pas vraiment d'autre possibilité. En tant qu'ultimate, il se devait d'être excellent, même le meilleur.

-J'ai déjà deux tatouages, un parfaitement lambda et un que je tente au mieux de ne pas regretter. Disons qu'avoir un tatouage de celui qui est probablement le meilleur tatoueur de cette planète, ça compenserait.

Lui s'y voyait déjà, et regrettait déjà avant même d'avoir commencé quoique ce soit d'avoir choisi comme endroit le dos, tout simplement car il ne pourrait pas le montrer facilement. Oui, il était compliqué, quand il s'y mettait.


-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful   Jeu 29 Sep - 19:00

Informations diverses.

Life is not a fairytale and there are no happy endings



Il y a des clients comme ça,

Des clients qui ont les yeux pétillant en parlant de leurs projets. Des gens qui sont heureux de marquer leurs peaux de quelque chose qui leurs tiens à cœur. Même si je ne suis pas toujours d'accord avec les dessins voir quelqu'un de sincèrement emballer par l'idée me donne envie.

Quand je regarde sur le visage de Damien, puisque c'est ainsi qu'il s'appelle, je peux clairement voir l'excitation transpiré et tout de suite, notre rapport n'est plus le même. Je joue à faire tourner mon crayon sur le dessus de mon pouce lorsque le jeune homme en face de moi commence à m'expliquer ce qu'il a en tête.

Lorsqu'il me dit que ça sera juste un banal tatouage dans le dos je ne peux m'empêcher de me dire que c'est suuuuuuper, encore un tatouage de phœnix dans le dos pour signifié sa renaissance et l'abandon d'une addiction quelconque. Je hoche la tête avec un petit sourire et arrête de faire tourner le crayon pour prendre quelques notes.

Celui-ci continue de parler et tout d'un coup pose ses mains sur la table, me faisant sursauté par la même occasion. Je le regarde surpris et vois son air déterminé, mais concrètement dans un premier temps ne comprend rien a ce qu'il raconte !

Une cathédrale gothique ... Oui oui oui ... Wait ... whut ?! Des vitraux ok, c'est du déjà vu, mais la façade d'église, c'est la première !

J'ouvre mes yeux rond comme des soucoupe, la mine de mon crayon casse sur le papier et je ne peux m'empêcher de lui couper la parole pour demander

- une église gothique ... Genre une église quoi ? Comme ... Une EGLISE ? Avec des gargouilles et tout le tralala ? Les statuts, les petits culs d'anges et tout ... Une EGLISE quoi ?

J'appuie bien sur l'avant-dernier mot pour être sûr de bien avoir tout compris puis prend une grande inspiration. Putain, mais il est passé ou mon phœnix tout simple là ?! J'aime le challenge, mais une église gothique ... C'est, tout plein, de petite chiadure de détails ça !

Je suis en train de digéré la demande lorsqu'il reprend la parole pour me parler de ces autres tatouages et finis par une petite flatterie qui, tout a fait entre nous, a pour effet de me flatté dans mon égaux ! Tout de suite, le dessin ne devient plus un problème ! Je passe la main dans mes cheveux puis termine de prendre des notes avant de reprendre la parole

- Ok, j'ai plus ou moins saisi l'idée. Est-ce que tu as des modèles de tatouage ? Ou une idée de l'église que tu veux ?

J'allume mon ordinateur pour pouvoir regarder le calendrier de mes rendez-vous et éventuellement un modèle que mon nouveau client aimerait avoir dans son dos.

- Je pense que pour ce genre de tatouage le noir et blanc est plus adapté, les détails ne seront pas mangé par la couleur.

Je tourne mes yeux vers lui tout en prenant un book de tatouages et le pose sur la table pour lui montrer une photo de tatouage couleur

- si on part sur la façade alors je conseille le noir et blanc, mais si on part sur les vitraux alors la couleur, c'est sûr que c'est mieux !

Je me redresse un peu pour le regarder à nouveau dans les yeux

- Je ne peux pas choisir ton motif pour toi, il faut que tu décide, techniquement les deux sont possible. Après peut être que je devrais supprimer quelques détails sur la façade, est-ce que ça te va ou tu préfère partir sur quelque chose de plus conventionnel avec le vitrail ?

Je termine mon petit speech par une dernière question

- est ce que ça te dérange si je vois les autres tatouages que tu as ? S'ils ne sont pas trop dans des endroits gênant !

Je rigole un peu tout en levant les mains comme pour montrer patte blanche et que je ne vais pas le déshabillé complètement non plus.


-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful   Mar 11 Oct - 22:40

Damien et Léo

Tattoos : Beautiful and painful

Damien se doutait qu'il n'avait pas une idée des plus communes mais il du bien s'avouer surpris de voir une telle expression prendre place sur le visage de Léo. Sa descriptions le fit légèrement rire et il acquiesça d'abord en silence sa description avant de reprendre la parole.

-Ouais, une église, comme une église ! Je pensais pas que c'était si... Surprenant.

Une expression légèrement inquiète, un sourcil haussé et l'autre froncé, prit place sur le visage du jeune prêtre qui commençait enfin à réfléchir de manière plus réaliste à ses projets. Après tout, ce n'était peut-être pas possible. Une église, ce n'était pas une maison. C'était des tas de détails, des tas de moulures, de statue et d'autres sculptures toutes aussi importantes les unes que les autres. Ce n'était pas la chose la plus facile à retransmettre en tatouage.

Mais un soupir de soulagement se fit entendre lorsque le tatoueur lui demanda des modèles. Au moins, l'idée de base pouvait se faire. Encore plus enjoué qu'avant –Damien était quelqu'un de très positif et optimiste après tout- il sortit de sa poche son téléphone portable et montra une photo qu'il avait prise lui-même.

-Celle-ci, et pas une autre. Je n'y travaille peut-être plus depuis quelques temps, mais j'ai commencé à exercer en tant que prêtre là-bas. Je vous épargne les détails de mon histoire relativement improbable mais pour faire court, sans être passé par ce lieu, j'aurais probablement saaacré mal tourné.

Son église, gothique, était de taille moyenne mais semblait tout de même majestueuse. Très détaillée et finement sculptée, elle portait en elle de longs centenaires et était témoin de siècles reculés. Elégante quoiqu'un peu effrayante, Damien serait probablement capable de citer le moindre détail, la moindre statue présents sur cet édifice.

Redevenant silencieux, il laissa le professionnel s'exprimer, il savait probablement mieux que lui. En tout cas, il montra un grand intérêt, et ne pouvait s'empêcher d'hocher positivement la tête à la moindre remarque de Léo. Le noir et blanc lui semblait aussi la meilleure des idées pour la façade, mais il pencha tout de même la tête au-dessus de la photo d'un tatouage en couleur : Il n'excluait aucune possibilité.

Finalement, il releva la tête et regarde son interlocuteur dans les yeux, et commença à se diriger vers un choix.

-Eh bien, j'avoue que la façade de mon église me tente bien ! Surtout que son architecture vaut le coup d'œil …

Sans le vouloir, il rougit légèrement à sa dernière question. Il est temps d'assumer tes goûts et ton impulsivité, Damien.

-Haha, rien de gênant, non ! Je suis peut-être un peu trop à l'ouest parfois mais j'ai pas été faire ça dans mon slip non plus.

En conclusion, il déboutonna simplement le haut de sa chemise, laissant apparaître sur sa clavicule une croix gothique des plus classiques. Rien de honteux mais rien d'exceptionnel, il soupira légèrement.

-Bien, passons à l'autre maintenant.

Il reboutonna sa chemise juste avant de remonter sa manche gauche, là où était inscrit sur son avant-bras 'Only God can judge me" en écriture stylisée. Il n'était pas foncièrement mal fait, mais c'était quand même sacrément cliché.

Tout en haussant les épaules, il rajouta, amusé.

-Bah. J'étais jeune.


Il appréciait cette excuse, même s'il se doutait que vingt ans est tout de même un âge adulte, et qu'il ne pourrait pas tout justifier par cette phrase. Mais il voyait mal quoi dire d'autre. Surtout dans ce genre de situation !

-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful   Ven 14 Oct - 19:25

Informations diverses.

Life is not a fairytale and there are no happy endings



Le soulagement que Damien exprima lorsqu'il compris que j'acceptais sa demande me fis sourire je l'avoue. Il me sortis immédiatement un téléphone avec une photo dessus. Je prend le téléphone pour observer l'image tout en l'écoutant d'une oreille distraite. De ma main libre j'attrape la tasse de café, que j'avais laisser refroidir un peu avant que mon client n'arrive, et commence a en prendre une gorgée. Vous savez a quel point c'est difficile de cacher le sentiment de surprise j'imagine ? Vous comprendrez donc que j'ai bien faillis recracher toute la gorgé de café que j'avais dans la bouche lorsque le mec que je pensait être un rockeur m'annonce qu'il est un serviteur de dieu ? Heureusement pour mon lui, et aussi un petit peu pour moi, j'avais encore la tasse devant la bouche donc le plus grave est évité mais ceci n'empêche que j'ai l'air fin comme ça moi maintenant …

Je prend un mouchoir pour m'essuyer le tour de la bouche tout en me raclant la gorge pour me donner un peu de consistance. Il ne serai sans doute pas très polis de lui poser plus de questions alors je vais me contenter du minimum syndicale.

Ça … Ça fait longtemps que tu es prêtre ?

Je recommence a observe la photo comme si je ne voulais pas lui poser des MILLIER de questions. Moi qui ne suis pas croyant, qui ai presque une aversion pour les religions me demande comment les gens peuvent vouloir dévoué leurs vies a des entités dont on pourrais très largement contesté l’existence. Il faut quand même avoué que le style de cet homme ne pouvais que m'induire en erreur sacré bordel du cul de pompe a chiotte !

Heureusement pour moi et ma curiosité un peu trop invasive le jeune homme me montre les différents tatouages qu'il s'est fait et visiblement il y a quelques regret dans l'air. Je les observe en hochant la tête puis avec un demi sourire lui répond

Au moins ils sont bien fait ! Ce sont des tatouages de qualité, tu as de la chance. Tu aurais pu t'en lancé et en plus qu'ils soient loupé !

Je rigole un peu puis l'invite a ce rasseoir. Je me lève a mon tour puis recule jusqu'à une petite machine a café

tu en veux un ?

Je m'en prépare un et attend sa réponse avant de revenir prendre ma place. J'attrape mon crayon et commence a faire quelques croquis.

est ce que je pourrais prendre la photo de ton téléphone ? C'est plus facile de la prendre de la que de chercher sur Internet et comme la photo est de bonne qualité on est sur qu'au moins c'est l'angle de vue que tu souhaite.

Je relève les yeux de mon carnet puis prend une grande inspiration avant de lui montré a nouveau un sourire amusé. J'appuie mon visage contre mon poing fermé et lui dis en prenant mon accent espagnol version exagéré

Maintenant mon cher monsieur il va falloir parler transaction …

Je rigole un peu puis me redresse en reprenant mon sérieux

c'est pas un sujet que j'aime aborder mais il faut que je sois sur que tu sois partant envers et contre tout ! - Je lui adresse un clin d’œil et reprend – Ce tatouage à un prix et pas un petit … C'est du noir et blanc mais une grand quantité d'encre

Je prend un petit papier et gribouille le prix dessus puis fait glisser le papier vers l'homme en face de moi. J’attends sa réponse en l'observant et faisant tourner mon crayon sur le dessus de ma main

Si tu es d'accord alors je peux commencer a faire des croquis et voir pour les rendez vous ?

J'adresse un dernier sourire puis le laisse réfléchir tranquillement.


-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful   Mer 9 Nov - 22:30

Damien et Léo

Tattoos : Beautiful and painful

D'un air curieux, Damien regarda la réaction de son interlocuteur lorsqu'il lança sans trop réfléchir qu'il était réellement prêtre. Comme il s'en doutait un peu, Léo est un minimum surpris. Tout le monde est toujours surpris, d'ailleurs. Il s'y était fait, c'était comme ça. L'annonce passerait sûrement mieux s'il changeait de style et d'attitude… Mais ça serait mentir à soit même, ce qui n'était pas forcément une bonne chose.

Sa question tombait comme un cheveu sur la soupe, et Damien esquissa un sourire amusé. Ca ne le gênait pas tellement, au fond les réactions le faisaient souvent rire. D'un air nonchalant, il lui répondit l'air de rien.

-Plusieurs années, désormais ? J'ai une mémoire de poisson rouge, faut pas vraiment me demander de genre de chose.

Il rajouta, toujours visiblement amusé.

-C'est marrant, vous avez tous plus ou moins la même réaction quand j'annonce mon travail.

La chose qui le délivra cependant fut la neutralité du tatoueur face à ses tatouages. Au fond, il avait raison, l'exécution était plutôt bonne, et aucun défaut artistique majeur n'était visible. Damien reprit sa place, et hocha positivement la tête. Un café était une bonne idée, et quand bien même il préférait l'alcool, il ne crachait jamais sur un café le matin. Ca aidait bien à se réveiller, il fallait l'avouer.

-Avec plaisir !

Intéressé, Damien regarda Léo commencer ses croquis. Il était admiratif de tous ces gens avec la fibre artistique, même le plus petit des amateurs. Ce n'était clairement pas quelque chose qu'il savait faire et n'a jamais dépassé le stade bonhomme bâton, maison carrée avec un toit en triangle, et divers engins reproducteurs mâles dessinés dans les marges de ses cahiers scolaires. Il finit par relever les yeux vers Léo.

-Oh, bien sûr, si ça peut t'aider. J'en ai d'autres sinon, si jamais t'as besoin d'un autre angle de vu, ou je-ne-sais quoi. Je peux même essayer de me barrer d'ici et en reprendre, si tu veux.

Il rit légèrement. Au fond, il aimerait bien rentrer chez lui, mais bon. Ce n'était guère possible vu la situation, alors il préférait s'en accoutumer plutôt que de pleurer sur son sort. De toute façon, Léo ne manqua pas de le faire rire avec son accent espagnol exagéré. Alors comme ça, il venait de là-bas ? Rien que pour ça, Damien lui trouvait un autre petit côté sympathique. Même si au fond, il était né aux Etats-Unis et était américain, ses parents restaient des immigrés mexicains, cela restait donc sa culture. Et il l'aime, sa culture !

En imitant Léo, il prit son meilleur accent espagnol, celui qui le faisait passer pour un narcotrafiquant de la pire espèce, chose encore plus réaliste si l'on considère son allure général.

-Ne t'inquiète pas, je suis plutôt bon en négociation …

Puis Damien retrouva son sérieux et pris une grande inspiration. Il ne gagnait pas des masses, donnait beaucoup trop de son argent, et s'était renseigné et avait calculé l'argent nécessaire. S'il pouvait dépasser un peu, il ne pouvait pas se permettre des écarts énormes non plus. Et franchement, il ne voulait pas renoncer à son projet. Léo le mis en garde, et Damien s'agitait comme un gamin stressé.

Nerveux, il attrapa le bout de papier avec le prix dessus et poussa un léger soupir de soulagement. Certes, c'était cher comme prévu, mais ça rentrait dans son budget. Pile poil. Déjà bien plus calme, il adressa un sourire bien content à Léo.

-Je suis par-fai-te-ment d'accord ! Bon, j'avoue que j'ai un peu flippé, mais ça rentre dans mon budget.

Damien continua sur sa lancé, enfin prêt dans son projet.

-On peut déjà prendre les rendez-vous. Quant aux croquis, je ne cache pas mon impatience. C'est … Un privilège un peu. Des milliers de tatoueur sur terre, et j'ai la chance de pouvoir bénéficier du travail du meilleur d'entre eux. C'est… Plutôt classe.

Il hocha la tête en signe d'admiration.

-Et puis, d'un point de vu général … Être le meilleur tatoueur, c'est classe.

Damien afficha un sourire, bras croisés, se rendant probablement compte qu'il était encore un peu trop bavard. Il était de nature sociale et amicale de toute façon, il n'y pouvait rien … Enfin. Il était encore pire une fois complètement saoul, soit dit en passant.

Contenu sponsorisé
-










MessageSujet: Re: [SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful   

 
[SALON DE TATOUAGE] Tattoos : Beautiful and painful
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau salon de tatouage [PV Aria Brown]
» Le salon du chocolat à Paris
» 11e Salon du Jeu de Rôles, du Rêve et de l'Imaginaire organi
» 2ieme salon normand de la figurine
» Premier salon d'innovations pour valoriser les travaux de fin d'études.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closed In  :: Dans le Campus
 :: Zone industrielle :: Scary Needles
-
Sauter vers: