Smiley face

Partagez | 
 

 Nouvelle émission de M16 ! On a échangé nos amants! ♦-HinamoRui-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
-

avatar

Invité








MessageSujet: Nouvelle émission de M16 ! On a échangé nos amants! ♦-HinamoRui-   Sam 24 Sep - 18:49






Goddamn, aujourd'hui aussi il fait chaud comme pas possible. Les gens marchent de parties en autres de la ville sans avoir l'air de tant que ça se soucier d'à quel point le soleil tape fort aujourd'hui sur leurs caboches. Sérieusement, encore deux heures prolongées sous les explosions d'UV et tout le monde va finir en ganguro, sans maquillage, avec la face de V. Il avait l'air de souffrir des dégâts causés par la chaleur et il était presque étonné de ne pas avoir à changer de sous-vêtements avec toute la transpiration qui perlait sur sa peau. Lèvres retroussées ; et ses yeux flippants brillants comme des phares de voiture ouverts qu'à moitié. Et pourtant il se refusait à laisser tomber tomber son polo d'étudiante scolaire. Non mais c'est sa trademark ; il peut pas juste abandonner son « identité » pour un peu de rayons lance-soleil en pleine poire. Il ouvrit la bouche et laissa s'échapper un profond soupir fatigué alors qu'il agrippa le col de sa chemise et la tira à répétitions vers l'avant.

- J'ai chaud.... sérieux, wtf.

C'était pas étonnant ; se plaindre faisait partie de son vocabulaire, et être blasé encore pire. Sauf que... tout ceci se passait dans sa tête ; et plus précisément à une zone précise de son corps. L'impression de chaleur, le soleil, la façon dont les gens apparaissaient à ses yeux : c'était aussi vrai que n'importe quelle partie du corps d'une Kardashian. En réalité la température aujourd'hui était plutôt agréable ; mais pour certaines raisons, Rui était complètement bouillant. Plus les secondes passaient et plus il changeait régulièrement de position sur ce banc ; commençant à se pencher en arrière, puis en avant ; tournant la tête à droite et à gauche comme si quelqu'un allait éventuellement tourner le regard dans sa direction. Mais nope ! Ce parc était presque entièrement vide. Les oiseaux chantent, les cigales hurlent à la mort et les rayons du soleil filtrent à travers les feuilles ; et lui ne pouvait que se plaindre de sentir sa culotte fusionner avec les barres de métal qui composaient le banc. Puis c'est à ce moment que ça l'interpella quelque peu : quelqu'un se ramenait dans sa direction ; une silhouette familière d'un homme de taille moyenne. Casquette sur la tête, cheveux noirs très animu-esques et des yeux aussi fermés en apparence que ceux d'un célèbre éleveur de pokémons. L'une des deux personnes qui l'accompagnaient régulièrement dans ses péripéties sur la fabuleuse île où se déroule l'expérience la plus fucked-up que l'univers ai jamais pu admirer. Rui haussa les sourcils, alors qu'un faible, mais présent sourire se mis à apparaître sur ses fines lèvres ; retirant sa main de son col pendant quelques secondes pour saluer l'une des seules personnes qu'il pouvait appeler « Ami » dans cet endroit si peu fréquentable.

- Hey ! Yonah !
- Oh, mais c'est le petit Will'O. Euh... non, attend.

L'homme aux yeux de renard porta sa main à son menton , plongeant tête la première dans une réflexion profonde. Il identifia chaque détails de l'apparence présente de l'androgyne à l'ahoge le plus ridiculement proéminent et anti-gravité qui soit. Il était formel : il avait déjà vu ce rôle incarné par le plus fameux trap au monde ; et tout particulièrement en présence de « Lady Stark ». Cheveux d'un bleu presque turquoize ; coupés en carré ; la plupart des mèches de la partie droite étant bloqués par son oreille. Uniforme scolaire du lycée fictif de Shinushi ; des chauffe-chevilles (que, si Wii' n'était pas aussi con, aurait peut-être déjà retiré depuis un moment) ; et des yeux oranges brûlants et extrêmement peu naturels dans lesquels s'illuminaient deux symboles de négation. Affirmatif, tout correspondait ; la personne qui aurait sûrement pu être Ultimate Detective si elle n'était pas devenue le symbole des jobs temporaires retira alors sa main de son menton et pointa du doigt l'androgyne ; sourire aux lèvres et sourcils froncés, manifestement fier et extrêmement sûr de sa déduction : ce rôle de Will'O s'appelle !! …

- ….DAIKI !
- BEEEEEEEP ! C'EST RUI ABRUTI !!

C'est avec un son cocasse de « TINDIIIIIN ! » et le faix que Rui croise les bras avec un air frustré, formant une sorte de « X » ; que Yonah baissa la tête, ayant visiblement perdu tout ses talents de pseudo-détective. Quelque peu démoralisé par cette défaite, il haussa les épaules et écourta la distance entre lui et son partenaire de la première épreuve de l'île. Ils étaient quelque peu silencieux pour les cinq premières minutes, à regarder silencieusement les passants avancer et reculer en étant manifestement très peu convaincus de leur survie ( tout le monde était pâle comme un cachet d'aspirine ). Le fait qu'il y ai peu d'enfants dans un parc aussi ravissant, rendait les choses également un peu plus déprimantes. Une journée de fin d'été que les gamins auraient pu passer à s'amuser ou se chamailler pour des raisons stupides... mais non. Ici il n'y avait de place que pour la crème de la crème de la planète, et 10 pilonnes de fer étaient tout ce qu'il y avait besoin pour leur rappeler qu'ils se trouvaient en pénitence malgré ce ciel bleu et reposant.

Rui tentait de se ventiler en secouant son col à répétitions, perles de sueur coulant sur sa joue les unes après les autres. Yonah n'était pas particulièrement intéressé en ce comportement au premier abord, mais finis malgré tout par remarquer ce comportement étrange. Sur une voix relaxée comme à son habitude, il demanda.

- Ninomiya ; tu semble être en peine. Qu'est-ce qu'il t'arrive ?
- Hah ? Oh moi ? Euh... j'en sais rien ! C'est quoi cette île sérieux ! Hier c'était normal mais aujourd'hui il fait genre, 66 degrés !
- Mais il fait 16 degrés aujourd'hui.
- Pas dans ma culotte !! Uaaahhh !!



Yonah l'observa un moment. Les dessinateurs avaient probablement bien trop la flemme de lui dessiner des vrais yeux pour cette scène alors il se contenta de les garder en parfaits bâtons de Microwoft Paint. Il finis malgré tout par tourner la tête un moment... avant d'immédiatement la re-porter vers Rui alors qu'il retirait son sous-vêtement par dessous sa jupe sans même donner une seule alerte.

- NINOMIY---
- Uaah ! Regarde ça ! C'est n'importe quoi, c'est trempé de sueur !
- NINOMIYA, C'EST PAS DE LA SUEUR CA !
- Hah ? Qu'est-ce que tu raconte ? C'est forcément de la sueur, regarde comment ça coule ; c'est vraiment super trempé. Argh je hais l'été !
- N-Ninomiya, tu ne peux pas blâmer mère nature pour ça.
- Pourquoi je pourrais pas ? C'est de sa faute si on brûle ici.
- Possiblement , mais ça n'explique en rien le fait que cette culotte est trempée à cause de la masse de substances pixellisées qui coulent de là ! C'est pas de l'eau ça, c'est pas de la sueur !
- Mais ça change rien, right ? C'est un fluide, donc forcément c'est de la sueur.
- No—Non, c'est pas de la sueur. Ninomiya. S'il te plait, pourrais-tu arrêter d'exhiber ça devant la caméra ? Il y a des jeunes lecteurs.
- Wat. C'est un RP -18 ; tout ce qu'ils voient c'est une culotte un peu mouillée.
- OUI MAIS C'EST PAS DE LA SUEUR !
- ….Est-ce que tu serais en train d'impliquer que....

Rui regarda un Yonah paniqué, avec un regard qui se faisait de plus en plus entre l'outrance et la réalisation soudaine. Poussant un soupir choqué, Rui porta sa main à sa bouche dans un geste de totale SJW triggered style « Oh no you didn't ! » ; ignorant complètement le fait que ses doigts étaient imbibés de la substance suspecte qui n'avait clairement rien à voir avec de la sueur.

- EST-CE QUE TU INSINUES QUE JE ME SUIS FAIT DESSUS !?
- TU REAGIS COMPLETEMENT MAL A UN TRUC BIEN PLUS INNOCENT QUE CE QUE C'EST EN REALITE, NINOMIYA !!

Rui se mis alors soudainement à rougir violemment, manifestement choqué par les paroles cruelles et insensibles du pauvre Yonah qui ne faisait qu'observer la situation du point non-fucked-up de Willow. Se sentant insulté par le Tsukkomi qui ne faisait que son travail, Rui jeta sa culotte dans le background, où un énorme son étrange et flap-esque se fit entendre. Il gonfla alors les joues et tourna la tête. Cette situation ne pouvait pas devenir plus bizarre que ça, ou en tout cas, pas maintenant que le seuil olympique du malentendu (ou en tout cas, malentendu volontaire) s'était produit. Retirant sa casquette et se grattant la tête ; L'ultimate intérimaire tenta de basculer la situation dans un niveau « humainement normal » en posant une question à base médical ; fronçant légèrement les sourcils.

- Ninomiya ; est-ce que tu aurais des troubles masculins, dernièrement ?
- Pfft ! Comme me pisser dessus tu veux dire ? J'ai pas quatre ans !
- N-Non je voulais dire. J'ai eut un cours travail de Docteur par Intérim
- …...Y'a pas de médecins d'intérim
- ...Tu viens de me tendre une culotte pleine de nectar d'amour, tu as nié la situation, tu es un trans' nain de 27 ans qui a une fille et déjà été marié, tu es la définition du non-sens et tu t'inquiète d'un travail de médecin par intérim !?
- T'as fais ça seulement pour voir des gens à poil, right ?
- Totalement. Bref ! J'étais dans la section des problèmes liés aux appareils reproducteurs.
- God damn it Yonah.
- Arrête de me juger, Ninomiya. Bref, cette situation, et ce qui t'arrive actuellement... c'est un manque d'activité « reproductrices » comparé à ton rythme normal, n'est-ce pas ?
- ….Lol wat, t'insinue que j'ai plus d'pussy à ken ? MDR, t con. J'suis actif, j'ai niqué ta mère hier !
- Ma mère est décédée , Ninomiya.
- PARCE QUE JE L'AI KEN JUSQU'A LA MORT !
- …..
-
…..Pardon c'était un peu insens---


Rui commençait à ressentir un peu d'empathie et de regrets, soudainement (ou en tout cas, son rôle impliquait à ce que Willow prenne ces affaires au sérieux). L'androgyne aux couillallières pris alors une moue compatissante alors qu'il s'apprêtait à présenter ses excuses... avant que Yonah ne bondisse soudainement et ne le plaque au sol, yeux grands ouverts et brillants comme une Attaque Z d'un Ronflex qui aurait dormi depuis sa création. Rui était paniqué, yeux transformés en grands cercles blancs, et encore plus de gouttes de sueur coulant de sa face alors que Yonah était en train d'avoir un mental breakdown.

- C'ETAIT TOI, HARAMBE !? LE ULTIMATE BANG-BING-BIGADONG-DING-DONG EXPAND DONGER !!?? JE VAIS TE FAIRE PAYER POUR CE QUE TU AS FAIT A MUMMAN !!
- YO DU CALME YONAH !! JE DECONNAT ! JE DECONNAIT ! J'AI PAS VRAIMENT FAIT L'AMOUR A TA MAMAN, CALME-TOI !!
- C'est trop tard !! Cinq ans complets que je te traque sans repos nuits et jours !! Ton Expansion s'arrête là ; Donger !! Tout ces travaux d'intérim pour arriver à l'homme qui a assassiné Mumman avec son couteau naturel !! Tu vas payer !!

Oh ça avait probablement l'air intense sur le coup, mais ce qui l'était plus était sûrement le fait qu'il y avait soudainement beaucoup de monde autour d'eux. Yea ; genre, une soixantaine de paires d'yeux choqués ; certains ayant sortit leurs E.v.ephone pour commencer à filmer la scène qui, avec les descriptions et sans le contexte adéquat, ressemblait tout pour tout à une scène de relation non-consentante. Yonah était au dessus de Rui ; qui n'avait pas de sous-vêtements et la jupe releveé ; les larmes aux yeux et l'uniforme quasi-complètement déchiré ; col tenu vers le haut ; et l'air meurtrier de Yonah qui habituellement était si calme ; mais venait de craquer pour un sujet aussi inattendu et stupide que dramatique et désolant. Il finis par réaliser, clignant des yeux un moment avant de laisser à son cerveau le temps de procéder à l'information suivante.

- ….C'est pas ce que vous croye----EEEEEEEEEZ !!

Et ce furent les derniers mots qu'il prononça avant de se faire sauter dessus par trois hommes dont une femme très masculine qui commencèrent à lui refaire le portrait avant de l'emporter ailleurs par l'arrière de son col ; ses lunettes cassées et son chapeau ayant élu sa nouvelle demeure entre les jambes de Willow. Yonah était mis hors d'êtat de nuire jusqu'au prochain RP, adieu Yonah, tu as bien combattu.


Au final, Rui se retrouvait assis dans l'herbe, chapeau entre les jambes et les larmes aux yeux. Ses joues rouges, l'expression sur son visage et la façon dont ses lèvres étaient retroussées dans sa douleur interne rendait les passants émus ; alors que quelques demoiselles et mères de famille marchèrent dans sa direction pour lui porter secours.

- Jeune homme, vous allez bien ?... Il ne vous a pas fait mal ?
- Hnn.....Hnnn....
- Peut-on vous amener quelque part pour que vous vous sentiez mieux ?...
- O-Oui...
- Donc ?...

Rui s'essuya le nez un moment, soupirant pour reprendre sa respiration alors qu'il essuyait ses mains de morve et de substance collantes quasi-incolores sur le chapeau de Yonah (don't worry, il lui rendra plus tard). Il leva alors ses yeux vers les demoiselles charmées ; s'exprimant dans une voix innocente, des mots que nous n'entendirent guère, mais qui semblèrent causer une certaine réaction chaleureuse chez ces dames.

---

Fast-forward un jour et demi, et nous retrouvons l'androgyne aux cheveux turquoises assis sur un lit, la moitié d'un drap autour de lui, qui couvrait sa poitrine inexistante et son bas-ventre. Air blasé, cigarette à la bouche et une jeunette à la peau bronzée et aux cheveux clairs dans un lit qui ne lui appartenait ni d'Adam ni d'E.V.E . C'était presque trop facile. Il tira une latte de la cigarette, tournant lentement le regard vers la belle endormie. Il semblerait que Tyzy soit le rôle qui avait pris le dessus sur Rui cette nuit ; ou en tout cas à en juger par l'êtat de la chambre après ce « lot de consolation ». Les paroles de Yonah restèrent quelque peu gravés dans la tête du crossdresser alors qu'il observait maintenant la fumée en forme de tête de mort qui s'échappait de sa bouche après avoir tiré une latte. Il soupira, parlant calmement à lui-même, penchant légèrement la tête sur le côté et redressant ses mèches de cheveux derrière ses oreilles dans un mouvement machinal.

- Hina me manque. Elle est vachement absente dernièrement... je me demande si elle a toujours des sentiments pour moi. Il y a des moments où j'aimerais être plus expressif et intelligent, honnête et dire ce que je pense. Avoir au moins suffisamment de pouvoir dans mon cerveau pour comprendre des choses simples, comme, comment fonctionnent réellement les femmes ; ou les humains en général. Savoir quelle genre de substance illicite ont consommé Konaami pour Metal Giru Savaive, ou la raison pour laquelle je me met à parler tout seul en fumant dramatiquement une cigarette alors que je supporte pas ça.

En disant ça , il tira une nouvelle latte et soupira profondément, dramatiquement, alors que la musique dramatique reprenait de plus belle. Avant qu'il n'ouvre subitement les yeux, les joues pleines ; suivant un son dégueulasse couvert par de magnifiques sons angéliques et un flot d'arc-en-ciels se déversant sur la moquette de la chambre d'hotel ; réveillant la jolie galko qui ne s'attendait sûrement pas à ce genre de réveil.

---

Panda mode réactivé, Will'O avait été viré de la chambre ; et était maintenant de retour à la case départ. Ses grands yeux noirs sans la moindre trace de lumière étaient en train de fixer le papier peint de l'hôtel ; n'étant même pas perturbé par les sons de souffrance derrière les murs. Yeah, c'était là où il se retrouvait, maintenant. Habillé de ses vêtements habituels, plus décoiffé qu'habituellement ; il garda les mains le long de son corps et commença à faire quelques pas en avant. Sa véritable voix, monotone et dépourvue d'émotions, sortant d'entre ses lèvres comme pour se faire des auto-suggestions, sentant un léger pincement au niveau de sa poitrine.

- Pourquoi je prétends que ça n'a rien à voir. C'est scientifique. J'ai besoin de ça.

Il s'apprêtait à quitter l'hôtel quand soudainement, il fut arrêté par la voix criarde de la Galko aux cheveux roses. Il s'arrêta sur place ; ses grands yeux inexpressifs et un peu trop éveillés malgré ses poches noires sous les mirettes, ne fixant rien d'autre que la porte de sortie. Sa bouche en «_ » ne fut en aucun cas perturbé par cette gente demoiselle qui venait de revenir sur ses pas pour lui. Il se retourna , extrêmement doucement, alors que la dame vidait son cœur, devant tout le monde dans le hall d'entrée de l'hôtel. Joues rouges, souffle court et cheveux débraillés ; la jeune femme était d'une beauté frappante, et malgré son type de personnage, semblait ressentir des émotions sortant de son chara-design. Elle passa son doigt dans ses mèches de cheveux et commença à les tortiller nerveusement, ignorant toutes les personnes entre elle et lui.


- T-Tyzy ! J-Je... cette nuit était formidable et je suis désolée pour ma réaction..

Willow s'arrêta sur place ; et leva les yeux au ciel. Décidément il prenait quasiment toujours le même rôle pour ce genre de situations ; quand des changements subits arrivent de cette manière, il ne se rappelle que de peu de choses. On ne pouvait toujours pas voir son visage derrière sa touffe de cheveux longs turquoises débraillés; alors que la jeune femme continuait son discours en posant une main sur son cœur ; l'audience de l'hôtel se faisant de plus en plus impatiente de secondes en secondes.

- Ces mots que tu m'as dis.. je n'y croyais pas tant que ça ! Dans ma tête, je me disais que tu n'étais qu'un autre gnome précoce qui se la raconte pour aller jouer avec une diva comme moi ! Puis j'ai écouté tes paroles, et ta voix sensuelle.. j'ai sentit ton corps contre le mien, et j'ai pu le sentir battre. Je---Je veux ressentir ça pour toujours. Je me fiche si les gens nous jugent parce que je fais littéralement 30 centimètres de plus que toi et que tu pourrais très bien être mon fils adopté par un panda-lapin ! Mais, je te veux près de moi, et je veux sentir ton odeur, et être la seule proche de toi... J'ai---J'ai pris beaucoup d'argents de plein de personnes, et je voulais simplement prouver quelque chose. J'ai fait semblant d'être gentille pour me moquer de toi quand tu étais le plus brisé, et je voulais seulement te prendre quelques billets ; mais au lieu de te voler, tu as volé mon cœur. Ty-Tyzy, je t'ai---



Willow se retourna soudainement et, de ses grands yeux noirs et sa pokerface naturelle et pourtant si monstrueuse, il lui répondit si le ton le plus monotone et inexpressif de l'univers.

- ...Nan. Je sors pas avec les PNJs.
- …..................

L'audience fut muette. Tout le onde semblait avoir perdu son iris sous le choc. Toute cette scène émouvante s'étant battie sous leurs yeux ; le charisme du nabot psychotique ayant changé le cœur d'une gold-digger dont il ne se souvenait même pas du nom... Il n'eut aucune réaction supplémentaire, et poursuivit son bonhomme de chemin comme si de rien n'était.

Ce qu'il n'avait pas prévu, en revanche, serait que la victime et le tortionnaire avaient échangés leurs rôles ; et que c'est sur deux kilomètres déjà que la Galko se mit à suivre le crossdresser de nouveau vêtu comme Rui (mais les cheveux plus bordéliques) dans toutes les rues de la ville où il allait. Et ce sans respecter ni distance réglementaire, ni préventions sonores : elle criait, grognait, le frappait doucement et pleurait des fontaines pendant que Willow tentait de s'éloigner pour rentrer au bâtiment principal le plus rapidement possible. Et autant peut-il paraître imperturbable et sans émotions ; mais l'agacement est une chose qui touche tout le monde. Donc en conservant sa pokerface, des perles de sueur se mirent à couler le long de son visage.

- Aimes-moi !! Aimes-moi !!! Tyzy !! HEY ! Aimes-moi !! Je veux que tu m'aime !!
- Je ne suis pas Tyzy. Tyzy est un personnage fictif d'un manga de shonen. Je suis Willow, cosplayé en Rui Ninomiya d'un anime populaire. Aucune des personnes que tu aime ne sont réelles. Laisse moi tranquille.
- C'EST PAS JUSTE ! JE VAIS PORTER PLAINTE !!

Willow soupira et secoua doucement la tête, tentant de se retirer cette idée de la tête. Il grinça ses dents pointues alors que l'agacement était de plus en plus insupportable, jusqu'à ce qu'il ne se retrouve sur une place sur-élevée donnant sur un petit centre commercial. Il n'avait rien vu de spécial au début, probablement parce qu'il était un peu perturbé par le fait que sa tête allait éclater comme une pastèque si miss-trop-de-bronzage continuait à presser sa poigne gorrillesque d'un côté et ses flotteurs de l'autre, continuait cette prise de kung-fu qu'elle appelait « câlin ».


Excepté que... soudainement, sans prévenir ; ses « Hina-Sense » étaient en train de le chatouiller. Un simple sentiment, où le rôle de Rui pris le dessus sur Willow ; l'antenne sur la tête de l'androgyne se pliant d'un coup, comme toutes ses mèches de cheveux qui se re-placèrent magiquement sur sa tête tout en ordre ; et ses lentilles se colorant d'un orange flamboyant. L'expression neutre avait disparu, mais son regard semblait maintenant encore plus sombre que lorsque ses iris étaient complètement noires : Hinamorie était accompagnée d'une autre personne...et cette personne n'était pas lui.

Voyant sa reine en compagnie d'un autre être humain lui était insupportable. Serrant les dents et ouvrant grand les yeux, le bout de ses doigts rejoignirent le manche de son cutter.

-

avatar

Staffeuse

Voir le profil de l'utilisateur



http://closed-in.forumactif.org





MessageSujet: Re: Nouvelle émission de M16 ! On a échangé nos amants! ♦-HinamoRui-   Lun 26 Sep - 4:22

ON A ÉCHANGÉ NOS AMANTS, MAIS EST-CE UNE BONNE IDÉE ?  
Est-ce que ce que tu t’apprêtais à faire était bien, ou mal ? Tu ne sais pas. Tu te regardais dans la glace de la salle de douche où tu te trouvais, les mains posées sur le lavabo. Tu ne savais pas trop comment tu devais te sentir, bien, mal, angoissée, contente, excitée ? Ça allait faire à peu près deux ou trois jours que tu n’avais pas croisé Willow, en fait. Tu ne savais pas trop comment te comporter avec lui, tu savais que ton amour envers lui était sincère, mais tu ne savais pas trop si le sien l’était. Tu doutais encore, mais peut-être que tu en faisais trop également et que ton doute ne se justifiait que par une chose, la peur d’être encore moins importante qu’une autre à ses yeux. Pendant toute la durée de ton apprentissage avec l’ultimate cosplayer, il n’avait d’yeux que pour sa fille et personne d’autre, même pas toi. Ça avait le don de t’énervée, bien que tu ne pouvais que comprendre son sentiment, mais même … Le simple fait de savoir qu’il ait pu avoir un enfant avec une autre te mettais hors de toi, mais heureusement, elle était morte. La mort, tout le monde sait que ça arrivera un jour ou l’autre et, bien que tu n’aies rien fait pour provoquer la mort de la mère de l’enfant de Willow, tu étais assez contente qu’elle soit venue à elle. Tu ne connaissais pas le passer de Willow, tu ne savais même pas si il aimait cette femme en fin de compte, mais si elle était revenue à lui, ça aurait été la même chose, elle serait six pieds sous terre. Soupirant, portant la touche finale à ton maquillage, tu te redresses et ferme la porte de la salle d’eau où tu te trouvais. De l’autre côté du mur, une pièce, semblable à la chambre que tu occupais depuis ton arrivé sur l’île, chambre que tu occupes avec Willow et une autre demoiselle assez sympathique, Bell, si tes souvenirs étaient exacts.

Enfin, tu te mordilles légèrement la lèvre inférieure, avant de te vautrer dans le lit de la personne qui t’hébergeais depuis maintenant deux petits jours. En réalité, il y avait deux raisons qui faisaient que tu te retrouvais dans cette situation. La peur et la gourmandise. A ton échelle, la gourmandise pouvait être interprété de bien des façons, mais celle qui prônait le plus en ce moment était celle du pêché le plus attirant du monde, la luxure. Souriant légèrement, tu balances tes jambes de droite à gauche, sentant une main se posée sur ta cheville droite, te tirant du lit avec force. L’homme rigolait, mais tu semblais plus ou moins irrité par son comportement, alors qu’il te prenait dans ses bras et te couvrait de mille bisous, la seul chose que tu avais envie de faire était de l’assommer avec une chaise et de trouver un autre endroit où tu pourrais tranquillement fuir tes peurs.

Souriante, hypocrite, tu lui demande de laisser tes pieds embrasser le sol. Retournant dans la salle de bain pour, cette fois-ci, t’habiller et te coiffer. Un Jean slim, une chemise féminine, rouge, dont les trois premiers boutons ne sont pas utiles, des baskets à talons compensées, tu étais fin prête pour sortir, tout en entraînant ta proie du moment dans tes moindres faits et gestes. De base, tu ne voulais pas faire grand-chose à vrai dire, mais tu ne voulais pas non plus que l’homme qui te suivait comme-ci sa vie en dépendait ne soit avec toi pour toute la vie. Tu voulais l’embrouiller, le laisser en plan au beau milieu de la ville comme une vielle chaussette sales, car, on ne va pas se mentir, c’est clairement ce qu’il était à tes yeux, tu ne connaissais même pas son nom, ou du moins, tu l’avais oublié. Soupirant, vous sortiez du supermarché, quand tu t’arrêtes de façon soudaine.

Ton visage s’assombrit, tu mordilles tes lèvres avec hargne, ne pouvant détacher ton regard de la scène qui était en train de se dérouler devant tes yeux. « L’humain » qui était à coté de toi ne cessait de te poser des question de te demander ce qui n’allait pas, essayant de te tirer le bras pour que tu ailles dans sa direction, mais tu n’en avais rien à battre et tu le regardais avec haine, lui montrant bien de ce simple regard que si il continuait à brailler tu n’hésiterais pas à lui rendre la vie impossible, ou à en finir tout court. Soupirant, tu lui fais signe de te suivre.
Tu t’arrêtes pile en face de Willow et de l’espèce de … Poupée gonflable ( ?) qui était en sa compagnie. Abordant le plus beau sourire, tu attends que le déchet vivant qui touchait ton bien aimé arrête de l’étouffer dans ses seins répugnants, puis tu passes ta main dans tes cheveux, attaché pour faire un chignon plus ou moins réussi.

— Heeeey … Willow ... Comment ... Tu vas ?

Tu joins tes mains, continuant d’avoir ce sourire si  malsain peint sur ton visage. Tu ne pouvais indéniablement pas l’ôter, autrement ça serait de la haine et une envie meurtrière qui se lirait sur ton faciès, dans ton regard et dans tes gestes. Tout en dévisageant l’être monstrueux qui ne semblait pas vouloir décoller ses mains de la peau de Willow, tu regardais ton mentor, une petite idée en tête.

— Dit-moi, Willow. Avec mon … ami … On se demandait si vous ne vouliez pas que l’on passé un peu de temps ensembles, tous les quatre … Vu que tu sembles si bien t’entendre avec …

— Ta copin-

Piquée au vif, tu écrases avec violence et rapidité le pieds de l’être muni d’un chromosome Y qui se trouvait à coté de toi, puis tu souriais encore, regarde Willow, puis l’autre fille présente.

— Alors, t’en dis quoi ?





amour ♥:
 
Invité
-

avatar

Invité








MessageSujet: Re: Nouvelle émission de M16 ! On a échangé nos amants! ♦-HinamoRui-   Jeu 29 Sep - 20:12




Well, c'était un coïncidence plutôt hasardeuse dans la probabilité moindre de--- je sais pas où je vais avec ça. Dans tout les cas, Quelques mèches de ses cheveux turquoizes couvrant son expression psychotique ; il finis par calmement relever la tête, sa frimousse adorable reprenant place , en s'adressant à l'idole la plus populaire au monde. Oh, que Willow pouvait être faux parfois. Pas un milimètre de l'expression enjouée sur sa face n'avait quoi que ce soit d'authentique. Ses mirettes orangées bien en vue, il se mit à laisser s'échapper un petit rire qui se voulait au début mignon et touché ; mais qui finis par rapidement évoluer en une manifestation des cordes vocales de Satan. Enfin, pas au sens où 30 000 voix avaient l'air de sortir de sa bouche, mais plus qu'il aurait pu très bien passer pour le prochain voice actor pour une future update de Yandere-Simulator. Son rire étant de plus en plus bruyant et de plus en plus éloigné de la prétendue humanité qu'il se trimballe ; il finis par éclater sa paume sur sa propre face pour se calmer ; yeux mi-clos et son sourire en coin disparaissant un petit moment. La bronzée à grosse poitrine ne semblait soudainement plus si attachée que ça à l'Electromaster, Ninomiya Rui. Il finis par laisser doucement sa main glisser le long de son visage ; respiration régularisée, il leva doucement la tête et repris son habituelle face innocente de protagoniste de Shonen. Oh, qu'il avait l'air « normal » maintenant. Votre habituelle Tsundere héroïque à laquelle vous pouvez confier vos arrières sans la moindre crainte. Peut-être que le rôle lui était passé un peu au dessus de la tête pendant un moment, pour quelques raisons qu'il n'était pas réellement apte à comprendre. Ces irrégularités étaient de plus en plus visibles au fil des jours ; peut-être était-il aussi en train de contracter la maladie de la folie. Personne n'aime les imprévus, et certainement pas une personne aussi calculatrice que l'Ultimate Doppëlganger. De sa voix claire ; identique à celle d'une adolescente, il répondit aux mots de la « bien aimée » du personnage aux pouvoirs électriques.

- «Copine » ? Hina ….

Il fermas les paupières, risette d'une oreille à l'autre ; son dos se courbant légèrement sur la droite, alors que son antenne sur la tête prenait une forme plus tortue d'habituellement. Mentir ? C'était le travail de Willow, l'acteur. Mais Rui Ninomiya, le tueur de gangs, en était tout autre.

- Je ne connais même pas cette chienne ! Hahaha !

L'optimisme et la légéreté dans sa voix n'avaient d'égal que la sauvagerie avec laquelle il venait de massacrer le cœur de la Galko sans nom. Si Willow était une enflure insensible, le personnage de G&D était atrocement sincère avec sa dulcinée. Pas un tissu de mensonge, seulement la pure, stricte et brutale vérité. Un blanc s'installa... sur un banc, mais qui suis-je pour juger une personne sur son apparence heh ? Bien que ce personnage qui ouvre son journal sans se soucier des personnages principaux de cette histoire (et que je sais que vous avez rit à ça, arrêtez de vous cacher, espèce de Tsuntsun) ; Il était clair en cet instant que les deux reste-avec de Hinamorie & Rui étaient plus gênés et frustrés qu'eux. Ils se contentaient de faussement rire de bon cœur , tels les deux cinglés qu'ils sont. Puis ils rouvrirent les yeux. Si c'était la guerre dans un regard, alors c'était une simple mise-à-mort pour Rui. Il n'en avait rien à faire, pas un semblant de regret à avouer gentiment et innocemment avoir laissé son Willy jouer dans une nouvelle grotte. Disons plutôt que si Hinamorie avait une guerre sentimentale à perdre dans cette histoire de jalousie, c'était loin d'être son cas.

Il se redressa calmement et tourna les yeux vers la PNJ aux yeux gris ; tirant la langue doucement en prenant une pose de top-modèle, coquet au possible, cette fille qui ne devait pas avoir plus que de l'air chaud au centre de son crâne, semblait avoir immédiatement oublié la colère qu'elle éprouvait pour le lilipucien. Alors qu'il parlait, il se mis à tourner autour de la « poupée gonflable » et fit traîner ses doigts le long de ses épaules, comme la parfaite aguicheuse qu'il incarnait. Pourtant, Rui n'est pas le genre de personnes à jouer de ses charmes féminins, mais plutôt de son côté Tomboy... et c'est la raison pour laquelle il stoppa son petit tour en faisant un saut en arrière, attrapant la main d'Hinamorie et le poignet de l'homme visiblement un peu trop amoureux de la popularité de l'idole pour en réfléchir correctement ; et Lia leurs mains tous ensemble. Les sourcils légèrement froncés avec un sourire aux lèvres, La distance entre eux se faisant de plus en plus réduite, par la force (pourtant ridicule) de la poigne de Rui, qui les regarda les uns après les autres avec un regard de parfaite jeune fille sociale et cool.

- Hey mais vous savez que plus on est de fous et plus y'a de Spaghettis !! …. Spaghetti. J'ai envie de spaghetti.
- Anastasia, qui est ce gam---
- Ce n'est pas le moment.
- T-Tyzy ?! Qu'est-ce que ça veut di--

L'espace d'un instant ; ces débuts de question l'irritèrent énormément. Et ce n'était pas qu'il revenait à son état initial, mais plutôt que l'état de colère de Rui commençait à prendre place dans son esprit. « Non » était quelque chose qu'il ne supportait pas. La négation était un ennemi qui n'avait pas lieu de s'interposer dans son chemin. Tout prévoir, minutieusement, obtenir l'amour d'Hinamorie et d'Hinamorie seule, c'était le plan. Deux cailloux stupides se trouvaient sur son chemin, l'un n'étant qu'un gravier emmerdant et laid (---- Précision : ce sont là les préférences de Rui. Un homme musclé et viril est à ses yeux aussi attirant qu'un Grotadmorv trisomique ---) ; et l'autre n'était même pas un grain de poussière sur sa route. Hina la tuerais, et ensuite? C'était son problème, pas le sien. Jeter ce gravier hors du chemin risquait d'être un peu plus difficile en revanche : il pose trop de questions---

- Mais j'ai pas parlé une seule fois sans me faire couper la paro---

Et jamais il ne put la terminer, car c'est avec la rapidité et la grâce d'un serpent que le descendant des survivants d'Hiroshima agrippa le « paquet » du gentleman, plantant ses ongles à l'intérieur tout en prenant une apparence discrète ; cachant son act de violence en gardant le bras derrière lui ; changeant immédiatement de sujet en regardant les deux seules dames dont il avait envie, tout de suite. Oh bien sûr la délinquante ne passerait sûrement pas la soirée ; mais c'était encore à débattre. Le fait en revanche qu'il y ai plus d'un homme dans les environs, était en contrepartie Hinacceptable..... bon je vois que celle là ne vous a pas fait rire ; les calembours sont peut-être un peu démodés, et que c'est pour ça que vous continuez de lire ces conneries dans votre tête, et que s'installe entre moi et vous un gros blanc. Sauf que celui là ne peut pas rester là, contrairement à celui qui est sur le banc, donc saisissez un peu votre courage et dites lui de foutre le camp ou vous ne pourrez pas lire la suite du texte.

- J'ai vraiment envie de manger des spaghettis !

Répéta alors Rui, serrant dans la paume de sa main le « Spaghetti » du PNJ dont la face était de plus en plus déconfite. Seulement, juste détruire l'obstacle ne satisfaisant pas le trap ; il opta pour la torture lente. Après-tout, ne méritait-il pas de sentir son plus précieux objet se faire détruire au nombre exact de soupirs de plaisirs lâchés par la Diva ? Oh il n'en savait rien bien sûr, et c'est pour cette raison que la punition restera aussi fictive qu'exagérée. Il ajouta alors, en plantant ses ongles plus profondément cette fois dans une zone de viande plus précise.

- Oh ! Avec des boulettes de viande !
- AA---AAAAAAHHHH !!
- Hey hey ! Ne soit pas si optimiste ! Éventuellement on va arriver au restaurant, mais on doit d'abord décider de ce qu'on va commander non ? Hmm... la plupart des sauces ne m'intéressent pas cependant...

La logique du manga voulant qu'une situation absurde ne soit absolument pas remarquée par les personnages qui portent valeureusement le titre de Tsukkomi pour cette scène ; Hinamorie et la fille bronzée clignèrent des yeux en confusion, ne comprenant ni la confession de l'homme bien plus grand que Rui, ni de ce dernier. Et pourtant, la main aggressive de Rui perpêtrait maintenant un tout autre genre de torture, ses doigts trouvant leur chemin jusqu'à la « Mother Base » et prenant en main la situation. Tout en réfléchissant, il illustra la situation à la fois dans son esprit, et dans la réalité ; son poignet diminuant la distance entre la fin et le début. Bizarrement, l'expression de l'homme semblait avoir changé, et il semblait maintenant à la fois souffrir ET être heureux. Son visage était littéralement une Yaranaika face torturée.

- Hmmm ! Toutefois je réfléchis...
- H---O....hhnnn...
- Ah là là.. ce que tu peux être impatient, Disposable-useless-trash-future-dead-son-kun ! Il ne faudrait pas accélérer le rythme, il faut réfléchir posément !
- Ai-d---eez--- Oh...-hnn
- Cependant.. choisir la sauce, par exemple, c'est difficile ! Je suis allergique à la sauce blanche, j'ai vraiment un petit corps fragile, hehe ! Donc on pourrait opter pour....

Et ce qui devait arriver, arriva.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH !!!

Des larmes et un hurlement déchirant se firent entendre alors que l'homme s'écroula par terre derrière Rui, bouche grande ouverte et mains sur l'entrejambe. Son corps semblant souffrir de quelques spasmes, il se tordait dans tout les sens. Et simultanément, c'est avec enthousiasme et fierté que Rui se retourna vers les ladies, dévoilant sa petite main couverte de sang et de quelques matières non-identifiables que nous avons préféré pixéliser.

- De la sauce bolognaise ! Yayyy ! Pâtes-bolo' !!
- Rui..
- J'adore les pâtes à la bolognaise !! Ha !
- Urgh pourquoi to—uyrgh... pourquoi tout le monde m'igno--
- On va manger ? J'ai faim ! Il faut qu'on mange ! Ma bouteille de bolo' a cassé ! Regarde j'en ai plein sur la main !
- Laissez moi finir mes phra---
- Bonjour, avez vous du temps pour parler de Jéojan ?
- urgh je me fais interrompre même par des passan---
- Alors là je lui ai dit : Stacy, je suis pas OK avec ça. Il faut vraiment qu'on en parle ; et tu sait ce qu'elle m'a raconté cette s****pe !?
- God, je hais cette fille !
- Oui donc, contrairement à ce qu'indiquait la charte de business des Ultimates, on va à l'envers, appelle Thierry et dit lui qu'il faut refaire toute la partie B. Je veux ça sur mon bureau pour demain ou EVE va nous tuer !

- Je peux pas en placer un-----
- fais un flip I'M GAY !
- Une petite pièce monsieur s'il vous plait
- mes phrases sont---
- Allez ! Hina ! Chienne ! On va manger ! J'ai faim. Par ici, ladies ~ ♥
- Tyzy !  Tu peux utiliser mon mouchoir pour t'essuyer les mains ! Mes condoléances pour ta bouteille de bolo' !
- de plus en plu----
- fais un second flip I'M GAY !
- cou---


Et bien entendu, car la meme ne meurt pas si aisément, l'homme se fit agripper par sa cravate et trainer en direction de Willow et sa pouffiasse, en direction du restaurant italien le plus proche, alors qu'une trainée de « Bolognaise » faite maison, traçait le passage de l'entrejambe du gentleman le plus ignoré de la planète sur le sol. Quelle belle journée en perspéctive.


Si vous avez eut du mal à comprendre le post:
 
Contenu sponsorisé
-










MessageSujet: Re: Nouvelle émission de M16 ! On a échangé nos amants! ♦-HinamoRui-   

 
Nouvelle émission de M16 ! On a échangé nos amants! ♦-HinamoRui-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission de rang D : Préparation d'une nouvelle ère
» Petite nouvelle du Renard
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closed In  :: Hors-jeu
 :: Archives :: Archives des rps
-
Sauter vers: