Smiley face

Partagez | 
 

 [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham   Ven 23 Sep - 17:34

C'était un jour comme tous les autres pour Sasha. Ou presque. A l'heure où elle devait encore être en pyjama chez elle, elle se retrouvait à remplacer un collègue absent. Elle espérait en secret qu'il ait une bonne excuse, ou mieux encore, la meilleure : celle d'être lui-même mort. Elle avait ragé, sur le chemin du boulot et maintenant qu'elle était là, devant la table et devant ce corps dont elle ne s'était pas occupée, la légiste sirotait le café qui lui permettrait de dissiper la brume qui envahissait encore son cerveau par manque évident de sommeil. Elle ne faisait pas attention aux gens, atour d'elle, et s'était repliée dans sa tête, se demandant - toujours en repensant à son collègue - ce que ça pourrait bien lui faire si un jour, elle devait autopsier quelqu'un qu'elle connaissait.

Sa réflexion ne dura pas longtemps. Déjà, parce qu'elle n'avait plus de café, mais surtout parce qu'on venait la déranger. C'était ça, au fond, ce qu'elle détestait le plus dans le fait de travailler le jour : il y avait beaucoup trop de vivants autour d'elle. On lui disait que quelqu'un devait venir voir le corps, pour l'identifier, pour lui donner un nom, à la place de son « Jane Doe ».

Ah. Non. Ce qu'elle détestait le plus, finalement, c'était ce genre de moments. Celui où vous recevez des familles en larmes, celui ou les cris retentissent dans cette chambre aux odeurs de menthol et de désinfectant, parfois tellement stridents et puissant qu'ils en réveilleraient les morts, paisiblement endormis dans leurs chambres froides. Sasha trouvait ça horriblement dérangeant... Elle avait l'impression de violer l'intimité d'inconnus et ne savait vraiment pas où se mettre dans ces situations là. Elle ne savait jamais trouver les mots pour réconforter ou apaiser, elle ne savait tout simplement pas comment interagir avec ces gens brisés. Et puis... Et puis, elle était peut-être insensible, aussi. Elle n'était pas particulièrement touchée, dans le fond, et, bien « déguelassée » par les normes sociétales, elle se sentait presque coupable de ne pas être plus réceptive à la douleur des autres. L'empathie. C'est ce dont elle manquait horriblement, dans sa vie, sûrement. C'était grandement à cause de cela - d'après elle - qu'elle ne savait pas se faire d'amis. Ça, et parce que ça l'emmerdait, surtout.

Quelques minutes s'écoulèrent encore et Sasha réajusta sa blouse immaculée et le bureau longeant tout un mur de la salle. Il fallait qu'elle s'occupe, qu'elle se distrait jusqu'à ce q__.

« Frozen, y’a la d’moiselle pour toi, je la fais rentrer ? »

« Oui. Oui, merci Kyle. »

Le corps était encore caché sous un linge blanc. La jeune femme, attendant l’arrivée de ladite demoiselle, se demandait bien quel lien pouvait l’unir à la défunte et si, peut-être – elle l’espérait presque, d’ailleurs – elle allait vraiment la reconnaître et lui rendre son identité. ELle entendit alors le bruit de la porte qui s'ouvrait, avant de se refermer lentement.

« Bonjour. Je suis le Docteur Låndström. »

Et voilà. C’était l’instant où il fallait paraître chaleureuse et bienveillante. L’instant où elle devait forcer un sourire sur son visage, compatissant et… Personne ne lui avait dit qu’elle aurait du prendre des cours de théâtre, avant de faire ce boulot là ! Place au spectacle.


Dernière édition par Sasha E. Låndström le Mer 28 Sep - 23:08, édité 2 fois
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham   Sam 24 Sep - 17:10

  • NOM Prénom
  • NOM Prénom
Don't bother me, that's my territory.


Cela fait déjà plusieurs jours, qu'Alex dormait seule dans sa chambre. À chaque fois qu'elle se retourna vers le lit qui se trouve non loin d'elle. Elle vit un vide. Elle se demandait bien où peut être Hoshi. Pour une fois qu'elle ne s'était pas comportée comme à leur rencontre... Enfin, elles avaient quand même fini par coucher ensemble. Alex avait fait tellement de forcing... C'est peut-être qu'à cause de cela qu'elle ne l'avait pas revue depuis. Elle l'avait peut-être traumatisé ou même pire... Elle secoua la tête, allonger sur son lit, pensant qu'elle ne se serait pas donné la mort non plus, pas pour cela. Elle commença à avoir une boule au ventre, venant caresser le lit de sa camarade du bout des doigts. Elle avait fini par accepter le fait qu'elle aurait une camarade de chambre à vie ? Et elle aimait bien passer du temps avec elle. Elle n'avait pas ressenti cela depuis que sa blonde l'avait quittée.

Elle se dirigea vers la salle de bains pour se préparer lorsque son téléphone se mit à sonner. Pensant que cela pouvait être Hoshi, la jeune demoiselle courue avant de se rétamer par terre. Elle finit par chercher le téléphone à tâtons sur son lit. Elle soupire un grand coup avant de regarder l'écran de celui-ci. Ce n'était pas Hoshi et ce n'était pas un numéro qu'elle avait dans son répertoire. Répertoire qui est composé que du numéro d'Hoshi... Elle finit par décrocher au bout d'un moment. C'était une voix d'homme, à ce moment-là, Alex commença à perdre son sang-froid un peu et encore plus lorsque celui-ci lui demanda de venir à la morgue pour identifier un corps... Main sur son front, elle lui répondit, lui raccrochant presque au nez avant de lâcher le portable par terre.

"- Hoshi... faite que tu ne sois pas..."

Elle se leva et enfila sa veste rapidement venant récupérer son portable. Elle n'avait même pas eu le temps de prendre une douche, elle s'était juste habillée, elle aurait eu l'air con d'y aller en pyjama. Elle courra jusqu'à la morgue, ne connaissant pas encore les lignes de bus. Elle ne savait même pas s'il y avait un moyen de transport en faite. Elle finit par arriver le bas, essouffler comme si elle avait couru un marathon deux fois. Elle s'adossa contre le mur en profitant pour s'allumer une clope, elle avait besoin de se détendre pour ne pas craquer si jamais, elle la voyait morte... Rien que d'y penser, elle commençait à avoir mal au ventre. Elle respira comme si elle allait accoucher pour éviter toute crise avant d'écraser son mégot contre le mur. Elle entra dans la morgue. Sa douleur au ventre lui faisait encore plus mal. C'était un des endroits qu'elle déteste le plus. Tout ce qui concerne la mort, elle en avait horreur, cela ne le mettait pas à l'aise, mais elle ne voulait jamais en parler.

Elle se rendit à l'accueil et suivit le jeune homme qu'elle avait eu, il y a quelques minutes au téléphone, ne prenant même pas le temps de s'excuser de lui avoir raccroché au nez. Elle était silencieuse tout le long de la route, ne voulant qu'une chose, voire quelqu'un d'autre qu'elle. Elle passa la porte et vit une jeune femme en blouse, reniflant l'odeur que dégager la pièce. De quoi mettre encore plus mal à l'aise Alex. Elle voulait que ce moment aille vite, qu'elle rentre chez elle. Si  elle restait ici une heure voir moins, elle péterait un câble ou enfin surtout elle finirait par tomber dans les pommes.

« Bonjour... »

On pouvait entendre à sa voix qu'elle n'était pas à l'aise mais du tout. Elle s'avança lentement vers le drap blanc, tremblant un peu avant de respirer un grand coup. Elle perdait son sang-froid tellement qu'elle ne remarqua pas que le corps était trop grand pour que ce soit Hoshi et surtout elle avait peu de formes. Pour avoir déjà vu Hoshi nue plus d'une fois. Elle avait fini par savoir certaines choses. Mais vu la situation, elle avait complètement tout oublié.
L'éclat de verre qui brise mon univers, me porte un coup mortel.
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham   Dim 25 Sep - 16:10

Un mot. Un seul et unique mot. C'est tout ce que la jeune femme avait prononcé, pour l'heure. Professionnelle, pourtant, Sasha s'avança vers l'étrangère, lentement, et a jaugea un instant. Elle était légèrement plus petite qu'elle, mais ce qui attira son regard était la fatigue qu'elle semblait littéralement porter sur son visage. Avait-elle mal dormi ces derniers temps ? Ce pouvait-il que la disparition de la femme sous ce drap l'ait privée de sommeil ?

Finalement, la légiste n'en avait rien à faire. Cela ne la regardait pas, il fallait juste qu'elle lève ce drap, qu'elle regarde l'autre hurler, pleurer, qu'elle fasse semblant de vouloir apaiser sa peine et qu'elle la foute gentiment dehors. Oui, oui, tout devait se passer ainsi. Ou alors, dans le meilleur des cas, cette femme ne la reconnaitrait pas, aussi.

Se retournant de nouveau, la doctoresse soupira en silence, retirant une paire de gants en latex de sa boite, ouverte sur le long bureau. Avant de foutre les deux pieds dans le plat, Sasha devait respecter une autre chose, un tout petit, minuscule détail qui - les rares fois qu'elle procédait aux reconnaissance des défunts - la faisait grandement chier, pour rester polie. Le Protocole. Ce merveilleux protocole - en soi, un scripte - qu'elle devait suivre, avant de procéder, pour recueillir des informations, si nécessaire.

« Bien… » - elle n’était pas à l’aise du tout, et c’était un euphémisme. - « Puis-je vous demander votre nom mademoiselle ? » - elle se retournait de nouveau vers l’intrus, ses gants embrassant fermement ses dextrose expertes. « Si vous êtes là, je présume qu’une personne de votre entourage a disparu. »

Ce n’était pas une question. A chaque fois, c’était la même chose, le même manège. Quelqu’un disparaissait, et on appelait la famille si on connaissait déjà son identité, ou dans le cas échéant, on appelait toutes personnes qui avait pu, de près ou de loin, connaitre une personne dont elle n’avait plus de nouvelles depuis un certain temps.

« Quelles étaient vos relation avec la femme qui a disparu dans votre entourage ? En temps normal, c’est la famille qui vient, mais ici… Ici, les règles ont quelque peu changé, je dirais. »

C’était, là aussi, un bel euphémisme. Rien n’était plus étrange que son travail ici, depuis son arrivée. C’était à la fois exaltant, excitant à crever et stressant, pour la jeune femme. Il y avait tant de choses qu’elle n’arrivait pas à expliquer, et elle détestait ça.

« Donc. » - sa voix reprenait son aplomb normal, celui qu’elle arborait quand elle savait de quoi elle parlait, quand elle savait que sur le terrain sur lequel elle avançait, elle n’avait rien à craindre et rien à prouver. « Vous êtes prête ? »

Elle avait posé ses mains gantées sur le bord de la table de travail de son collègue. Elle aurait peut-être pu regarder le corps, elle aussi, avant le confrontation… Elle aurait du le faire, elle ne savait même pas comment était lé dépouille, si elle était visible, ou si le corps était trop marqué pour pouvoir tout montrer. Ah… Elle n’avait pas l’habitude, de toute façon, et oui quand bien même, il était trop tard.

« Je pense que plus vite ce moment sera passé, mieux cela sera. Pour vous. »

°« Et pour moi également… »°, pensa-t-elle sans le dire tout haut. Quelle perte de temps, les rapports humains. Quelle perte de temps, quand on ne peut pas foncer dans le tas, faire ce qui est à faire sans prendre de pincettes ou faire semblant d’en avoir quelque chose à foutre. C’était tellement plus simple, d’imposer, de prendre ce qui était à prendre, ou de donner, sans explications, sans conditions, sans rien. Cela lui manquait, ça parfois… Ici, elle n’avait pas encore eu l’occasion de se laisser aller. Ici, elle ne connaissait pas encore toutes les règles du jeu, et ça, ça aussi, elle le détestait au plus haut point.
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham   Lun 26 Sep - 21:38

  • NOM Prénom
  • NOM Prénom
Don't bother me, that's my territory.


Alex fixa pendant plusieurs minutes le drap qui se trouver le corps inerte, ne prêtant même pas attention à la jeune femme. Elle n’arrêtait pas de penser à diverses choses, ce qu'elle trouverait sous ce tissu, si Hoshi avait souffaire ou non. Car oui, pour elle, elle était sûre que Hoshi se trouvait actuellement ici en face d'elle, nue, morte sur cette table. Elle s'en voudrait toute sa vie, si elle était morte par sa faute. Elle posa une main sur son front, l'envie de pleurer commençait à lui monter. Elle respira comme si elle allait accoucher pour se contrôler et ne pas craquer. Elle se ressaisit lorsqu'elle entendit le bruit des gants en latex claquer contre la peau de la légiste. Un bruit qu'elle avait eu l'habitude d'entendre, mais plus chez un tatoueur.  Elle regarda la jeune femme avant de venir jouer nerveusement avec ses mains. Le fait de devoir attendre encore plus le moment qu'elle redoute le plus et d'être enfermé ici, ne l'aidez vraiment pas. Elle avait envie de lui balancer un ta gueule et montre moi son visage au lieu de me faire perdre mon temps avec des questions à la con, or, elle ne dit rien et répondit à la femme.

« Alex Cunningham»

Elle n'arrêtait pas de fixer le corps avant de se demander comment elle savait que Hoshi et elle se connaissait. Hoshi connaissait elle la demoiselle et avait, elle parle d'elle? Elle se gratta la tête,se demandant bien des choses. Comme le fait qu'elle est possédée son numéro de téléphone, alors que même Hoshi ne l'avait pas. Elle devait s’asseoir, elle commençait à ne pas se sentir vraiment bien là. Venant tirer la chaise la plus proche d'elle, posant ses fesses dessus, Alex fixa le sol.

« Et bien on est coloc, je partage ma chambre avec elle...»

Elle avait beaucoup de respect pour Hoshi et elle pensait que personne pour l'instant ne devait savoir qu'elles couchent ensemble. Alex leva la tête avant de se rapprocher de la table. Elle soupira un bon coup avant de donner le signal à la jeune femme. Mais celle-ci n'arrêtait pas de faire languir Alex avec ton son blabla inutile. Elle posa, ses mains sur le rebord prêtent à se tenir ou cas ou avant de fixer la demoiselle un peu énervée. Elle n'était vraiment pas à l'aise du tout et cela allait très vite se voir, car elle allait être très désagréable.

« dépêchez vous putain... C'est vrai que j'ai envie de faire passer ce moment rapidement, alors au lieu de parler, montrez-moi son visage... s'il le faut pour aller plus vite, je le tire moi-même ce fichu bout de tissu !»
L'éclat de verre qui brise mon univers, me porte un coup mortel.
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham   Mar 27 Sep - 15:35

Sasha plissait les yeux. Piquée au vif par l'affront de la jeune femme, la légiste serrait à présent ses poings derrière son dos. Elle aurait pu mettre un terme à tout ça, à cette mascarade morbide et qui n'avait, ni pour elle, ni pour l'autre, le moindre intérêt, finalement. Pourtant, la doctoresse détestait qu'on lui donne des ordres. Elle détestait qu'on tente de prendre le dessus sur elle, surtout quand elle était sur son territoire, en l’occurrence, sur son lieu de travail, aujourd'hui.

Alors, lentement, Sasha se dirigea vers le porte de la salle, l'ouvrant et jetant un coup d’œil dehors, demandant à la secrétaire qui passait par là de ne pas être dérangée. Refermant la porte derrière elle et la verrouillant, la jeune femme se dressait maintenant, fière et droite devant cette Alex, cette intruse perdue. Elle la regardait, un sourire étrange étirant ses lippes légèrement rosées. Sans le savoir, sans même pouvoir stopper un processus ancré en elle depuis des années, Sasha pondérait les choses, optant pour quel angle choisir, pour la suite.

« Alex. »

Ce nom glissait sur sa langue. Elle ne dit rien de plus, pourtant, laissant ce prénom résonner encore dans cette pièce où le temps semblait ralentir. Finalement, Sasha ferait durer cet instant, qu’importe ce que cela pourrait bien apporter par la suite. Elle penserait aux conséquences plus tard, là, il y avait toujours ce cadavre, entre elles.

« Permettez, il faut juste que je regarde sous ce drap, avant de vous montrer la dépouille. » - elle souleva un pan du drap blanc et retint un sourire carnassier. - « Bien, bien bien… Je… »

Il fallait feindre l’émoi, feindre l’hésitation pour éveiller un peu plus l’intérêt de cette Alex. Il n’y avait pas à dire, pourtant, le corps avait de nombreuses marques, de nombreuses plaies et cette image pouvait certainement marquer les esprits non initiés.

« Je ne suis pas certaine que ce soit une vision tout à fait… »

Elle n’attendit pas plus longtemps, pourtant. Elle écarta le drap, d’un geste sec et mesuré. Si le corps était marqué, le visage lui, n’était plus qu’un tas de chairs, qu’un énorme hématome violacé d’où quelques éclats sanguinolents éclataient, par-ci, par-là. Le visage de cette femme était méconnaissable.

Sasha lâchait maintenant le tissu rêche et fit le tour de la table pour se situer derrière la jeune femme et la forcer à se lever. La carapace se fissurait déjà, elle n'arrivait plus à feindre quoique ce soit, elle ne pouvait que lâcher prise, lâcher du leste à ce poison qui prenait vie, dans son sang, lui exhortant de stopper cette douce comédie.

« Est-ce assez rapide pour vous, mademoiselle Cunningham ? Voudriez-vous regarder de plus près, peut-être, sentit la froideur de sa peau ? Embrasser de vos yeux les plaies qui parcourent son corps ? N’avez-vous jamais, mademoiselle, fantasmé sur votre chère colocataire ? C’est peut-être aujourd’hui, maintenant, l’instant où enfin, vous pourrez la « mater » sans vous faire prendre, non ? »

Elle sentait la colère monter, sans trop savoir d’où cela pouvait bien venir. Elle n’avait pas été si effrontée, et sa réaction lui semblait venir de trop loin, peut-être. le confinement n’avait rien de bon, pour Sasha, et ces derniers temps, elle sentait qu’elle perdait parfois le contrôle sur ses pulsions, quelles qu’elles soient. Et, aujourd’hui, n’en déplaise à cette Alex, c’était elle qui allait bouffer son kourou.

« Regardez donc ce visage… »

Se disant, Sasha se glissait devant la jeune femme, observant les réactions qui pourraient tordre son visage, ou les larmes qui pourraient bien glisser sur ses joues… Elle attendait, jubilant presque. Elle voulait la voir éclater sous ses yeux. Éclater devant elle, juste pour qu’elle aussi, elle puisse enfin éclater, juste un fois, pour se soulager… Juste un peu.
Team Randen ♥
Red Apple
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham   Mar 27 Sep - 22:59

  • NOM Prénom
  • NOM Prénom
Don't bother me, that's my territory.


Alex qui était toujours assis sur sa chaise, les mains sur son visage, n'en revenait toujours pas de ce qui se passer en ce moment devant elle. Elle allait regretter la présence de la jeune militaire, son toucher, leurs moments intimes et voir même son côté, je ne me laisse pas faire qui rendait quelquefois la chose plutôt sauvage et cela plaisait beaucoup à Alex. Elle allait se retrouver encore seule et une personne aurait souffert à cause d'elle. Elle n’imaginait pas que quelqu'un serait mort à cause d'elle, que si elle avait réagi différemment avec Hoshi, elle n'en serait pas aujourd’hui.

Alex était tellement plongé dans ses regrets qu'elle n'entendit pas un mot de ce que la légiste avait prononcé, elle voulait tellement se trouver à la place d'Hoshi. Elle, elle n'avait plus rien à perdre depuis qu'elle avait perdu sa seule raison de vivre. Quelques larmes coulèrent le long de la joue, elle-même n'en revenait pas, elle était presque entrain de pleurer. Pleurer pour quelqu'un qui n'était pas une amie.

Venant essuyer ses joues mouillées par ces larmes, elle respira voulant reprendre le contrôle sur elle-même. Elle voulait rester neutre auprès de la jeune femme. Elle ne voulait pas montrer qu'elle craque, que c'était dur pour elle... Que cela lui rappelle certains souvenirs et cauchemars qu'elle aimerait oublier. C'est avec une voix tremblant qu'elle allait répondre, mais elle fut coupée dans son élan lorsqu'elle vit le drap s'écarter, laissant place au massacre. Une main sur la bouche, la vision qui s'offrait à elle, étant dure à regarder. Elle fit quand même l'effort de fixer ce qu'elle pouvait deviner, de ce qui restait de chairs "propres".

Elle finit par repousser Sasha avant de venir regarder les cheveux de la jeune morte d'un peu plus près, essayant de ne pas tomber dans les pommes. Elle fronça les yeux et remarqua que la couleur n'était pas celle d'Hoshi. Elle les connaissait à force de jouer avec, de passer ses mains dedans. Elle se sentit un peu soulager, elle se disait que c'était quelqu'un d'autre. Mais il y avait quand même toujours un doute au fond d'elle. Elle ne l'avait pas vu depuis des jours, elle aurait très bien pu se teindre les cheveux. Mais elle voulait espérer, donc, elle se disait que ce n'était pas elle. Elle se retourna et fixa Sasha, elle commençait à la prendre pour une folle, rien qu'avec ces paroles.

« ... Non, mais ça va pas dans votre tête ou quoi... Je ne suis pas nécrophile... Et je ne dirais rien d'autre, cela ne vous regarde pas. Si cela vous plaît de mater les corps nus des morts pas moi... »

Alex finit par remettre elle-même le drap sur la jeune femme avant de fixer la folle qui était maintenant en face d'elle. Elle souffla avant de se détendre un peu. Maintenant qu'elle savait que ce n'était pas elle, elle pouvait partir et aller se détendre sous une bonne douche... Et pourquoi ne pas partir à la recherche d'Hoshi.

« Ce n'est pas la fille que je recherche, ce n'est pas Hoshi.»

Elle se retourna et commença à se diriger vers la porte en disant qu'elle n'avait plus rien à faire ici, maintenant qu'elle avait dit qu'elle ne connaissait pas la personne qui se trouvait sous le drap blanc. Elle posa sa main sur la poignée de la porte, elle se disait qu'elle ne reviendrait pas ici d'aussitôt. Elle baissa la poignée et remarqua que c'était fermer. Elle rigola nerveusement avant de se retourner.

« Je ne comprends pas pourquoi vous avez fermé à clé, mais puis je sortir maintenant s'il vous plaît...»
L'éclat de verre qui brise mon univers, me porte un coup mortel.
-

avatar


Voir le profil de l'utilisateur







MessageSujet: Re: [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham   Lun 3 Oct - 17:48


Alex pleurait. Ou plutôt, elle avait pleuré. Cela rendait Sasha particulièrement irritable, de voir les gens pleurer. A quoi cela pouvait-il servir, de toute façon ? Cela ne ramenait jamais personne, et c'était puérile à ses yeux. Elle n'en fit rien, pourtant, et laissa la jeune femme regarder la défunte d'aussi près qu'elle le souhaitait. Le ballet n'avait rien de transcendant, cela dit, puisque presque rien ne transparaissait sur le visage de l'intruse.

Sasha était profondément déçue. Elle n'aimait pas particulièrement voir les gens souffrir, mais elle n'aurait pas été contre, venu de cette jeune effrontée. Toute sa personne lui hérissait les poils. La légiste ne savait pas trop pourquoi, d'ailleurs, parce qu'au fond, elle ne la connaissait pas... Pourtant, c'était physique, presque viscéral, cette répulsion. Elle n'y pouvait rien, et elle s'en foutait bien, à dire vrai. Elle voulait en jouer, d'ailleurs, voulait profiter de cette aversion pour se « détendre ».

Perdus dans pensées, Sasha n'entendit pas les premiers mots que la jeune femme lui crachait. « Si cela vous plaît de mater les corps nus des morts pas moi... » Ah ! La salope. La pauvre salope... Sasha crispait sa mâchoire, prête à bondir sur cette jeune femme, qui, sans même le savoir avait brisé quelque chose, en la jeune doctoresse.

Avant cette expérience, jamais Sasha n'avait levé la main sur quelqu'un qui n'avait pas consenti ; au préalable, à ce genre de pratiques. Avant cette expérience, elle se gardait bien de franchir quelques limites que la morale aurait condamné. Pourtant, sur cette île perdue elle ne savait trop où, dans cette « ville » où rien ni personne ne semblait faire figure de loi, Sasha se sentait de plus en plus enclin à sombrer du « côté obscure ». Sa fascination pour la mort prenait beaucoup de place, dans sa vie, mais dernièrement, elle se trouvait également intéressée par la vie, ou plutôt par la frontière ténue qui existe entre la vie et son état contraire. Et cette jeune femme, cette Alex avait scellé son sort.

Non, Sasha n'était pas un assassin, non Sasha ne pourrait jamais tuer, mais elle n'en avait pas moins d'intérêt pour la souffrance de cette Alex, maintenant. La jeune légiste divaguait, elle tanguait dangereusement dans sa tête et n'entendit que de très loin les mots suivant de la jaune femme qui quelques instants plutôt pleurait celle qu'elle croyait être perdue à jamais.

Sasha la suivit ensuite des yeux, alors qu'Alex fut stoppée par la porte verrouillée. Et, comme si cette porte avait pris la décision pour Sasha, celle-ci sourit. C'était un sourire dénué de chaleur ou d'amabilité, un rictus nu de toute bienveillance...

« Eloignez-vous de cette porte Alex. Nous n’avons pas fini de… Je n’en ai pas fini avec vous. »

Sans dire un mot de plus, Sasha traversa la salle pour la rejoindre, la tirant sans douceur par les cheveux pour la « balancer » sur une paillasse vide. Si celle-ci était d’ordinaire occupée par des morts, aujourd’hui, Sasha était prête à faire une entorse à cela et à l’honorer d’un vivant, pour une fois.

« Votre manque d’éducation pourrait être votre perte, Alex… » — elle souriait, encore, et c’était inquiétant — « Je vais devoir vous apprendre la politesse, me semble-t-il. »


Tentant de l’allonger sur la table, Sasha faisait montre de vie plus de force que l’on se serait attendu d’une femme de son gabarit. Pour son affront, pour son impolitesse et surtout pour avoir été là, Sasha voulait faire passer un sale moment à cette jeune femme.

Contenu sponsorisé
-










MessageSujet: Re: [MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham   

 
[MORGUE] — « Don't bother me, that's my territory. » — ft. Alex Cunningham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre la vie et la morgue
» Double meurtre dans la rue morgue (PV)
» Barbaries pour crier d'indignation , JE ME SOUVIENS
» l’hôpital Saint Antoine
» [lieu] Le cimetière et la Morgue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closed In  :: Dans le Campus
 :: La ville
-
Sauter vers: